.:.Chronique.:.

Pochette

Pord

Wild

[Solar Flare Records::2014]

|01 Staring into Space|02 I'm Swimming Home|03 My Bloody Galantine|04 The Laguiole Bull's Balls|05 What Are Tuedays For ?|06 Fool'n Chicks|07 On the Cooch|

Pord, c'est tout à fait le genre de groupe qui n'atteindra jamais le firmament de la célébrité mais qu'on prendra toujours au sérieux. Et quand Pord est capable de nous sortir une galette aussi explosive que Wild (qui n'est sans doute pas le titre le plus futé de l'histoire du rock mais qui a le mérite de bien coller au contexte) on ne peut décemment pas les reléguer au fin fonds d'un placard où l'on aurait vite fait de les oublier. Non, Pord n'est pas un groupe qui sent d'office le moisi. C'est tout le contraire. Avec un disque comme Wild, dont les larges épaules ne font pas de doute, menaçant et tenace, le trio aux tendances hardcoreux impressionne. Pord ne va d'ailleurs pas par quatre chemins. Ils imposent leur loi, massivement et avec force. Même si les morceaux ont une fâcheuse tendance à être répétitif, le groupe imprime une saine tension, une emprise totale sur les esprits tout en avançant à la manière d'une troupe de combat qui sait que l'affrontement sera fatalement rugueux et impitoyable. Il n'en faut pas plus pour que Wild suinte la débauche et le tabassage en règle. Pord est dès lors sans pitié, sans concession, variant même les plaisirs sous ses faux airs bourrus et radicaux. Ce disque est même un quasi sans faute tant le tourbillon sonique fonctionne à plein régime pendant toute sa durée. Il n'y a pas de bas, pas de faiblesse apparente, Pord donnant tout ce qu'il a et plus encore. Qu'on se le dise, Wild n'est pas fait pour les enfants de cœur ou les âmes sensibles. Pord ne prend pas de gants, ne fait pas dans la dentelle et n'a rien d'un groupe poli. C'est par la lourdeur du riff, des ambiances écrasantes et un chant hurlé que la formation de Lozère s'exprime de la plus belle des façons. Un peu plus haut on parlait de radicalité. Oui, c'est sans doute le mot qui résume le mieux leur musique. C'est le principe du tout ou rien. Et ici c'est bien le «  tout  » que l'on prend en pleine figure. Autant dire que cela fait un bien fou et que rien ne saura remplacer cette impression que le noise, aussi brutal soit-il, n'est pas une musique sans nuance ni même une sorte de cri primal. Il est un peu plus que cela et Pord nous le prouve sur ce disque dynamite.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 17-04-2015

A voir également :

https://www.facebook.com/pordnoise

?>