.:.Chronique.:.

Pochette

Maria Goretti Quartet

14:02

[Tandori::2013]

|01 1st Wurst|02 Thai Nana|03 Grape Groove|04 Sadnessong|05 Wholalotta|06 Put Your Belt|07 Polaristik|08 Halfstone CLRS|09 Hit Connection '88|10 Russkof Love|11 Xylo|

Ecrire en 2015 sur un disque sorti en 2013, à quoi cela sert-il  ? A rien me diront certains pour la seule raison que ce n'est plus dans l'actu et qu'il ne faut parler que de ce qui est chaud ou bien dans la tendance. C'est un peu la course à l'échalote. Pourtant, on peut tout aussi bien partir du principe qu'il n'y a pas vraiment de moments particuliers pour parler d'un album et ce quel qu'il soit. Il est même arrivé qu'on redécouvre ainsi des chef d'œuvres qui ont été largement ignoré en leur temps. Ou alors, se laisser aller à un coup de cœur pour un groupe, un disque, un label, tout simplement parce que notre jugement n'est pas encore dicté par la hype du moment. Alors sans doute que ce disque de Maria Goretti Quartet n'est sans doute pas la plus belle pépite de ce siècle, Tandori n'est peut-être pas le label qui comptera le plus dans les années à venir mais on ne peut s'empêcher d'avoir une affection particulière pour tous ces gens là. C'est pour cela qu'on va faire un tour d'horizon du label en commençant par les lillois qui, avec 14:02, on su rapidement nous séduire avec des morceaux nerveux, sans dessus dessous qui vont autant puiser dans le punk, Cabaret Voltaire (pour 1st Wurst) ou The Knack (!!) (pour Wholalotta), Current 93 (Sadnessong) et The Ex (tout le reste ou presque). Il faut croire que Maria Goretti Quartet ne se prend pas au sérieux. Déjà rien que le nom du groupe. Prendre le nom d'un sainte martyre catholique est assez risqué. L'associer à de la musique amplifiée à tendance punk l'est encore plus. Certains, à l'esprit un peu obtus, y verront sans doute une certaine provocation alors que cela dénote surtout de l'esprit un peu contradictoire et chafouin d'un groupe qui joue à l'énergie et une urgence qui fait plaisir à entendre. Bien sur, on aura entendu plus talentueux, plus fous, plus tout ce que vous voulez mais Maria Goretti Quartet n'est sûrement pas en queue de peloton. Disque hétérogène, gangrené par un tourbillon sonique et des percussions psychotiques, 14:02 n'est pas de ceux qui se laisse guider par les principes les plus basiques du rock. Les franco-belges ne sont pas des enfants sages. Ils crachent par terre et sont malpolis. Leur musique est à leur image et c'est cela qui fait du bien, figurez-vous.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 27-03-2015

A voir également :

https://mariagoretti.bandcamp.com/

?>