.:.Chronique.:.

Pochette

Hypercolor

Hypercolor

[Tzadik::2015]

|01 Squeaks|02 Chen|03 Forget|04 Ernesto, Do You Have a Cotton Box ?|05 Glowering|06 Palace|07 Far Connection |08 Transist|09 Little Brother|10 Quixotic|

Trio basé à New York, Hypercolor est, nous dit-on, un groupe qui combine les influences avant-jazz, new music, no wave, africaine et israélienne. Annoncé comme ça, on peut se dire qu'on n'est pas sorti de l'auberge et que les oreilles risquent de saigner gravement. Mais on imagine mal que le label Tzadik puisse sortir un disque qui ne soit qu'un vaste fourre tout. Si la structure de John Zorn a toujours accueilli des iconoclastes, elle n'a jamais été le refuge de sombres fumistes. Et Hypercolor n'est pas un groupe de manchots. Et de loin. Le premier album du trio est d'une fraîcheur et d'une vitalité assez remarquable. Virevoltant, technique sans laisser de côté une certaine poésie sonore et mélodique (parce que oui, Hypercolor est un groupe uniquement instrumental), les américains se montrent certainement plus subtils que frontaux. Si tout cela ressemble à s'y méprendre à un turbo rock, on concède volontiers à Hypercolor d'avoir une faculté d'imagination d'un très bon niveau. Le groupe ne se laisse jamais aller à la routine et entreprend une musique aussi ambitieuse que résolument vivante. Et ce n'est pas peu dire. Hypercolor est dans un dynamisme qui semble infatigable. Même si sur certains morceaux, la formation reprend son souffle et joue sur un rythme plus apaisé et limpide. De fait, cet album a bien plusieurs visages et ceux-ci ont bien belle figure. Dans le fonds c'est bien ce que l'on demande à un groupe comme celui-ci  : de la surprise, du rebondissement, du contre-pieds et un peu de sueur qui dégouline dans le creux du dos. Hypercolor combine tout cela avec toutes les influences qui leur appartiennent. Si les morceaux apparaissent comment complexes (quoique...) ils ont aussi une certaine facilité d'accès. Ils s'intègrent facilement à votre cerveau et agissent comme ces boissons à bulles à tendances alcoolisées. Elles vous montent vite à la tête sans que vous sachiez pourquoi. Ici, c'est la complexité alliée à l'insouciance. La spontanéité et l'immédiateté. Ici tout est franc et direct et il est hors de question de vous prendre en traître. Quand on me disait il y a peu que Tzadik était un label pour intellos chiants, c'est vite dit. Comme souvent d'ailleurs...

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 20-03-2015

A voir également :

http://hypercolorband.bandcamp.com/releases

?>