.:.Chronique.:.

Pochette

Vacant Lots, The

Departure

[Sonic Cathedrale::2014]

|01 Mad Mary Jones|02 Never Satisfied|03 Tomorrow|04 Paint this City|05 Before the Evening /S Thru|06 6 AM|07 Make the Connection|08 Do Not Leave Me Now|

Si un jour vous en venez à hésiter entre The Raveonettes, The Jesus & Mary Chain, The Velvet Underground voire Suicide, vous pourrez toujours trouver un compromis en écoutant Departure de The Vacant Lots. Groupe nous venant de Burlington dans le Vermont et composé de Jared Artaud et Brian MacFayden, The Vacant Lots développe depuis plusieurs années un psyché-rock qui n'a rien de particulièrement sage. En effet, car si le duo se réclame principalement de The Gun Club ou de Television (ce qui peut aussi se comprendre au vu de ce que l'on écoute d'eux) ce n'est certainement pas pour faire une musique polie.Pour autant, The Vacant Lots ne va pas dans les extrêmes et l'outrance ne fait pas parti de son credo. En fait, Departure est même un disque à l'ancienne qui ne cherche pas spécialement à être moderne malgré quelques utilisation électroniques. Ceci dit, ce dernier point ne veut pas dire grand chose tant l'histoire de la musique électronique est par bien des aspects plus vieille que celle du rock. Clairement, l'horloge vitale de The Vacant Lots s'est arrêtée à la fin des années 70, aux premières heures du post-punk qui, encore, étaient dans la survivance d'un certain type de rock, qu'on a pu appeler arty (en tout cas en ce qui concerne le Velvet), qui se posait clairement en opposition aux mastodontes d'un rock à bout de souffle qui n'en finissait plus de s'auto-caricaturer. The Vacant Lots se fonds dans une musique qui peut aisément traverser les âges sans se soucier de savoir si il y a encore quelque chose de moderne dans celle-ci. Elle existe d'elle même, faite de ces petites torsions aux règles qui fait qu'elle n'est pas toujours très propre, trop dans la ligne ou comme il faut pour répondre aux canons d'un rock mainstream. Bien entendu, un disque comme Departure évoque plein de choses, nous l'avons vu plus haut. Il sera difficile pour eux d'éviter les comparaisons mais, depuis le temps qu'ils existent ils doivent le savoir. Et puis quel importance cela peut-il avoir quand on est capable de sortir un album comme celui-ci, certes pas forcément renversant, mais parfaitement à l'aise dans ses bottes.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 27-12-2014

A voir également :

http://thevacantlots.bandcamp.com/

?>