.:.Chronique.:.

Pochette

Greys

If Anything

[Carpark::2014]

|01 Guy Picciotto|02 Use Your Delusion|03 Flip Yr Lid|04 Adderall|05 Pretty Grim|06 Chick Singer|07 Girl In Landscape|08 Brain Dead|09 Cold Soak|10 Brief Lives|11 Lull|

Il y a des moments où il faut rester raisonnable et arrêter de pleurer sur le manque d'originalité des groupes actuels (encore que ça se discute). Si on prends le cas des canadiens de Greys, on ne peut pas dire qu'ils aient inventé l'eau chaude et que, clairement, ils ont pris quelques idées dans les groupes des décennies précédentes, notamment les 90's, et surtout chez Fugazi, Nirvana et les trop sous-estimés Mudhoney. Pour autant, même si on sait que le monde ne va pas imploser avec eux, leur deuxième album est une bonne boule d'énergie, qui ne s'arrête même pas pour aller au petit coin et qui tabasse sans prendre de gants. Ce qui ne veut pas dire que If Anything est un ramassis de grand n'importe quoi, de mauvaises inspirations ou de dérapages incontrôlés et juvéniles. Non, If Anything n'est pas un ratage parce que l'on devine trop facilement ce à quoi les canadiens se réfèrent. Bien au contraire, les onze missiles de croisière qui sont présents sur ce disque ont l'impact nécessaire pour vous bousculer hors du confort dans lequel on a trop tendance à s'installer crapuleusement. En tout cas il existe dans If Anything une certaine homogénéité, une logique à laquelle Greys ne déroge à aucun moment, un bastonnage sonique de bon aloi qui ne fait aucunement regretter l'acquisition de ladite galette. D'ailleurs, si on croit que Greys est uniquement dans la performance, on fait sans doute fausse route. L'essentiel dans ce qu'ils font va bien au-delà de ça. Au-delà du déferlement électrique généré par le groupe on constate qu'il y a tout de même des morceaux qui tiennent la route, dont la plupart sont particulièrement jouissifs. Alors oui, Greys ne prends pas de gants, va droit au but et ne s'embarrasse pas de fignolages inutiles. Tout à fond comme disait l'autre. Mais il ne suffit pas de distiller de l'énergie à tout va pour être un bon groupe. Il faut aussi savoir la contrôler et faire passer le bon feeling au travers de morceaux irréprochables. Greys est parvenu à passer ce palier et c'est tant mieux.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 19-12-2014

A voir également :

http://greys.bandcamp.com/

?>