.:.Chronique.:.

Pochette

Seekae

The Worry

[Future Classic::2014]

|01 Back Out|02 Another|03 Hands|04 Test & Recognise|05 The Worry|06 Further|07 Oxen Calm|08 The Stars Below|09 Monster Below|10 Monster|11 Still Moving|12 Tails|

Doucement mais sûrement, les australiens de Seekae sont en train de creuser leur lit. Et The Worry est le disque qui les font passer sur une autre planète. En effet, les deux premiers opus étaient plus dans l'abstraction et une forme instrumentale proche de l'aventure warpienne. Ici, on retrouve des schémas plus pop, pas forcément plus mélodiques, en tout cas pas à l'identique, mais des chansons, sobres, faussement froides, parfois proches des ambiances imprimées par un David Sylvian. Pour autant, sur ce dernier point, on ne peut pas dire que Seekae soit un fervent défenseur de la lenteur ou d'ambiances trop feutrées. Si la couleur sonore reste sensiblement la même, on constate que Seekae aime les changements de rythmes, de ton, explorant la chose pop avec une certaine délicatesse et un raffinement peu commun. Dès lors, les australiens soignent leurs morceaux, les bichonnent, leur donne une certaine élégance qu'on ne voit pas tous les jours dans la synth-pop. Mais est-ce vraiment encore de la synth-pop ? Le fait de faire une musique à dominante électronique en lui donnant des atours de chansons n'en fait pas forcément de la pop. En fait, Seekae dépasse cette idée surannée qu'on en fait. Ils ont pris le risque de se tourner vers des schémas sans doute plus accessibles mais sans céder aux pires facilités. Au pire on pourra peut être parler de pop cérébrale ou esthétisante. Mais, quoi qu'il arrivent elle n'est pas fatalement réservée à une élite. Elle soutient l'idée d'une pop crépusculaire et proche d'une esthétique moderniste qui ne renvoie à aucune forme de nostalgie et qui, enfin, voit plus que le simple moment présent (ou passé pour beaucoup). The Worry (qui n'en est pas un en fait) sera sans doute trop propre pour certains, voire trop gentil mais l'intelligence de l'écriture et de la mise en forme (ce qu'on avait déjà constaté sur les albums précédents) est parfaitement présente. En gros il n'y aura pas grand chose à reprocher à ce disque bien calibré qui malgré son côté un peu gris et froid n'est pas une émanation psycho-rigide de la synth-pop. Non, Seekae est bien plus relax qu'il n'y paraît et tout est exposé ici avec sérénité mais aussi une sensualité insoupçonnée.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 12-11-2014

A voir également :

https://www.facebook.com/seekaemusic

http://www.seekae.com/

?>