.:.Chronique.:.

Pochette

Berezan, David

Allusions sonores

[Empreintes DIGITALes::2013]

|01 Buoy|02 Thumbs|03 Badlands|04 Galungan|05 Nijol|

Canadien vivant au Royaume Uni, David Berezan signe avec ce deuxième album son intérêt pour les sonorités asiatiques mais pas uniquement. En tout cas, la musique acousmatique de Berezan est clairement régionalisée. Chaque morceau d'Allusions sonores correspond à un lieu défini, son environnement mais aussi à des sonorités précises qui tient évidemment à du field recordings mais aussi à une instrumentation particulière. Ce qui ressort surtout de ce disque c'est bien l'association qui est faite de toute cette matière. David Berezan, comme beaucoup des compositeurs acousmatiques, construit et modèle, transformant le réel pour créer chez l'auditeur la vision d'une réalité différente qui s'approche bien souvent du fantasme. Pour autant, ce fantasme repose sur quelque chose de profondément concret, une musique qui se base sur le vivant pour en créer une réalité augmentée. Fatalement, cette réalité se focalise sur le vivant et sur ce qui l'entoure. Tout y est alors amplifié, nous arrivant aux oreilles comme une information décryptée et débarrassée de toutes les scories qui pouvaient empêcher sa compréhension. Mais, au-delà de ça, Allusions sonores est aussi une exploration de paysages très différents les uns des autres faisant se rencontrer le monde industrialisé à celui encore assez proche de la nature mais qui n'est jamais abandonné de l'homme. Allusions sonores donne donc dans le vivant et l'organique sans jamais perdre de vue que la musique qu'il construit à partir d'une matière brut, sert également à décrire et imaginer des lieux précis, des moments de vie que l'on observe d'une manière quasi effacée mais admirative. David Berezan passe d'un pays à l'autre, d'un continent à un autre, d'une culture à une autre tel un ethnologue qui observerait ce qui se passe sans jamais chercher forcément à l'expliquer. Il fait simplement ressortir la beauté de sons et de rythmes qu'ils peuvent générer. En ce sens, il fait ressortir quelque chose d'unique qui ne peut être reproduit deux fois de la même manière. L'invitation vers l'ailleurs fonctionne alors à plein régime et on se laisse forcément embarquer.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 19-09-2014

A voir également :

http://www.davidberezan.com/

?>