.:.Chronique.:.

Pochette

Dora, Delphine & Duplant, Bruno

Inner Fields

[Wild Silence::2014]

|01 Echos d'enfance : spectres d'une sensation|02 Le voile imperceptible de la pluie engourdie|03 Des étendues au loin|04 Désert solitaire|05 Seul dans l'opacité brumeuse|06 Les effrois de la glace|07 Waves|

Je ne sais pas si Delphine Dora a déjà réfléchi à ce que serait pour elle le monde parfait, l'utopie de ses désirs. En écoutant sa musique, on a toujours l'impression qu'elle tends à réaliser ce rêve qui nous hante tous un peu. Le monde de Delphine Dora apparaît en filigrane à chacun de ses disques. Il est sensible, un peu fuyant, fragile et du domaine de l'onirique. Sans être forcément dans l'abstraction, Delphine Dora touche du bout des doigts ce qu'il y a de plus enfoui dans nos mémoires rappelant un environnement sécurisant, apaisé où rien de ne peut vous atteindre. C'est ce qui ressort de Inner Fields, disque réalisé en compagnie de Bruno Duplant avec qui elle avait déjà produit en album en comptant la présence supplémentaire de Paulo Chagas (Onion Petals As Candle Lights). Vagabondages pianistiques, field recordings et électronique minimaliste sont les ingrédients de ce rêve éveillé. A mille lieux de toute opacité, Delphine Dora et Bruno Duplant improvisent, mêlent l'inconscient et le conscient, dressent des formes musicales bucoliques qui tentent de se détacher du réel tout en posant un regard attendrissant sur son entourage le plus immédiat. Inner Fields c'est l'intérieur et l'extérieur. L'un et l'autre se confondent et se nourrissent mutuellement. Ce disque a à la fois cette beauté froide et ce côté contemplatif qui vous donne l'impression d'être dans une sorte d'état second et qui pourrait explique cette ambivalence entre le réel et l'irréel, l'intériorité et l'extériorité. Le choix des mots dans les titres des morceaux est aussi tout éloquents et expliquent parfaitement ce qui se joue devant nous  : échos, enfance, spectres, sensation, voile, imperceptible, engourdie, étendues, désert, solitaire etc... Ces mots n'ont pas été choisis au hasard. Ils reflètent ce qu'il y a au plus profond de Delphine Dora et de Bruno Duplant. Cette émotivité à fleur de peau n'est pas faites pour laisser de marbre. Inner Fields sublime ce côté humain trop humain qui caractérise l'univers de Delphine Dora et de Bruno Duplant. Un univers qui semble à porté de main mais qui reste impalpable, presque hors de portée. L'utopie, en somme...

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 01-09-2014

A voir également :

http://wildsilencelabel.bandcamp.com/

?>