.:.Chronique.:.

Pochette

Principles of Geometry

Meanstream

[Tigersushi Records::2014]

|01 Prologue |02 Lonnie|03 Streamsters|04 Dogod|05 Videostore|06 Roanoke|07 Suntunnel|08 Polysex|09 Runner|10 Epilogue|

Ils ne sont pas nombreux à avoir parlé du quatrième album du duo français Principles of Geometry. A part Gonzaï qui consacre un très bel article autant au groupe qu'au disque, il n'y quand même pas grand monde à s'être bousculé pour jeter une oreille à Meanstream. Si Principles of Geometry n'en est plus à réveiller les morts avec un disque comme Lazare (oui, je sais, c'est très facile), ce qu'ils ont fait depuis n'est pas négligeable. Quelques semaine avant la sortie de Meanstream, le single Streamsters montrait que le groupe tenait encore la forme et augurait de belles choses à venir. Choses désormais prouvées avec Meanstream qui enfonce le clou avec son côté pop futuriste rappelle autant les meilleures heures de la new wave que le Daft Punk de la B.O. De Tron Legacy. Pour autant, il est difficile de parler ici de plagiat. On serait sans doute à côté de la plaque en disant cela. En fait, Principles of Geometry n'a rien d'autre en tête que de faire une musique moderne, souple et alléchante. Peut-on leur enlever cela ? Certainement pas. Depuis qu'ils ont commencé à faire de la musique ensemble, Jérémy Duval et Guillaume Grosso ont toujours eu cette idée fixe qui fait leur identité aujourd'hui. Ce que l'on avait pressenti sur un album comme Lazare se vérifie encore aujourd'hui. Le duo développe une musique qui se nourrit de la littérature d'anticipation et du cinéma de John Carpenter. Pour beaucoup, cela restera du domaine de la série B, de la musique de genre qui ne vaut même pas la peine qu'on en parle puisqu'elle ne va pas intéresser grand monde et qu'elle va se noyer dans la masse de ces pseudo-visionnaires de l'art. Cependant, ces critiques viennent de personnes qui n'écoutent pas suffisamment bien, qui ne lisent qu'à moitié et qui regardent en somnolant. Le mépris affiché pour les musiques électroniques (même c'est une musique qui est un peu plus rentré dans les mœurs) est encore assez vivace. Il n'est dès lors pas très étonnant quand un disque comme Meanstream débarque sur une place qui est déjà surpeuplée de ne pas trouver forcément preneur. Injustice car Meanstream vaut bien Lazare et sans doute bien plus que d'autres disques du moment. Leur pop glacée et futuriste a toujours été mis en relation avec le nom du groupe. Les principes de la géométrie... Cela ne veut pas dire que leur musique est restrictive. Bien au contraire. La géométrie ce n'est pas que des segments ou des angles. C'est aussi des courbes, des lignes infinies ou sinusoïdales. Il n'y a pas de figures imposées mais il y a tout de même une certaine rigueur à respecter. Cette rigueur, Principles of Geometry l'applique pour ne pas se rendre indigeste. Il faut juste dire que le duo maîtrise son sujet et que les dix morceaux ici présents ne souffrent aucune contestation.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 28-05-2014

A voir également :

http://www.principles-of-geometry.com/

https://soundcloud.com/principles-of-geometry

?>