.:.Chronique.:.

Pochette

Mars Red Sky

Stranded in Arcadia

[Listenable Records::2014]

|01 The Light Beyond|02 Hovering Satellites|03 Join the Race|04 Holy Mondays|05 Arcadia|06 Circles|07 Seen a Ghost|08 Beyond the Light|

Les bordelais de Mars Red Sky sont en train de prendre d'assaut les hauteurs du monde, pas aussi resserré que l'on croit, du stoner à tendance psychédélique pas encore trop sludge mais pas loin. Enfin, vous me comprenez quoi ! En tout cas avec Stranded in Arcadia, Mars Red Sky passe clairement un cap, peut-être pas au point de chatouiller des groupes comme Electric Wizard ou Sleep mais ils font un grand pas vers le valhalla des pachydermes du métal. On louera, outre la qualité de la production, une nette avancée avancée du groupe autant dans sa qualité d'écriture que dans une exécution pratiquement parfaite, réglée au millimètre. Stranded in Arcadia est aussi fait d'un autre bois que ceux qui se contente d'une démonstration de force qui n'apporte, la plupart du temps, pas grand chose. Mars Red Sky sait développer son propos, tisse sa toile avec une précision redoutable mais aussi avec détermination. Ne croyez pas que Mars Red Sky est en train d'intellectualiser le genre. Pas du tout. En fait, dans sa forme actuelle, le trio reste des plus classiques et ne prend pas de risques inconsidérés mais il impressionne plus par cette aisance à gravir les pentes les plus escarpées. Il y a de quoi se réjouir parce que avec des groupes comme Year of No Light (avec qui ils ont déjà réalisé un split en 2012), Mars Red Sky montre que ce type de musique amplifiée n'est pas l'apanage des anglo-saxons. Loin de là. Il ne s'agit pas de rentrer ici en conflit mais simplement de constater que le genre a ouvert ses frontières et ce pour le bien de tout le monde. Cela montre aussi que l'influence de ce type de musique n'aura jamais été aussi forte qu'aujourd'hui. Mars Red Sky explose enfin au grand jour et poursuit sa marche en avant. Stranded in Arcadia, plus que leur premier album, est d'une importance capitale pour Julien Pras (qui a aussi officié dans Calc, Pull et qui a sorti des albums solo) et ses camarades. Déjà remarqué pour leur premier disque, Mars Red Sky devrait voir d'autres portes s'ouvrir devant eux. Le contraire serait une terrible injustice.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 18-05-2014

A voir également :

http://marsredsky.bandcamp.com/

?>