.:.Chronique.:.

Pochette

Totorro

Home Alone

[Recreation Center::2014]

|01 Home Alone|02 Chevalier Bultoe|03 Tonton Alain Michel|04 Festivalbini|05 Motte Rock|06 Osao San|07 Eric Colson|08 Tigers & Gorillas|

En un mot comme en cent, les rennais de Totorro sont la bouffée d'air frais que l'on attendait depuis un moment. Au moins, ils contribuent à combattre la sinistrose en montrant à tout le monde que même en période de crise il existe autre chose que de la musique en conserve. Certes, ils ne sont pas les seuls et on a déjà croisé la route de gens tout à fait enthousiasmant ces derniers temps. Pour autant, Totorro est en train de sortir du gué et on applaudit bien fort jusqu'à s'en faire saigner les mains. Parce que oui, mille fois oui, Home Alone est un disque qui vous décroche la mâchoire et pas qu'un peu. Sans chercher à révolutionner le genre post/math-rock, Totorro est comme un explosif qui vous éclate en pleine figure. Ne réduisant jamais la voilure, ce disque, du haut de ses huit morceaux, imprime un impact fort et réagit au quart de tour. Même si on reconnaît d'emblée les méthodes employées par le groupe, les idées piquées à droite, à gauche, cette manière de reprendre les signatures sonores d'un certain âge d'or, il faut avouer que Totorro fait très fort et il n'y a ici quasiment aucune faute de goût, aucun dérapage, rien qui pourrait laisser penser au faux pas. Home Alone est dans le vrai, la spontanéité et la fraîcheur immédiate. On ne peut pas se tromper car ce disque bondissant n'a pas de réelles failles si ce n'est d'avoir déjà entendu ça quelque part. Mais on s'en fout en fait de l'avoir déjà entendu. Totorro touche nos cordes sensibles sans erreurs possibles et ne regarde visiblement pas à la dépense. Parce que oui, Totorro n'est pas pingre et jette toutes ses forces dans la bataille. Et on les suit. Aveuglément. Sur de la victoire qui ne saurait tarder. Le groupe entreprend pour ne pas se laisser dépasser et va chercher le Saint Graal là où d'autres n'ont jamais osé regarder. Basé autour d'une formule simple, sans édulcorants, sans artifices quelconques, Totorro utilise sa force brut non pas pour se faire plus important qu'ils ne le sont mais bien pour mettre en valeur des compositions d'une grande classe. Parce que oui, Home Alone a la classe et passer à côté c'est comme si vous vous tiriez une balle dans le pieds. Qu'est-ce que vous choisissez ?

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 07-05-2014

A voir également :

http://totorromusic.com/

?>