.:.Chronique.:.

Pochette

Percevalmusic

Recueil du mal

[Autoproduction::2013]

|01 Ouverture tonnerre|02 Messe souterrainne|03 Grand architecte|04 Mille repos|05 Voyage voyage|06 Rose-Croix|07 Circumterrestre|08 Elevation|09 Gericault|10 Odysseus|

Ancien pensionnaire du Collectif Effervescence, Tony Chauvin sort son troisième album sous le nom de Percevalmusic dans une indépendance totale. On ne sait trop si cela est par choix ou par contrainte mais il n'en demeure pas moins que de prendre en main de A à Z le destin de Percevalmusic est toujours une aventure sur le fil du rasoir. Mais, c'est aussi le meilleur moyen d'être sur de ce que l'on fait et d'aboutir à l'idée de départ. Même si on pense, que ce soit au sein de Chevreuil ou avec Percevalmusic, Tony Chauvin a toujours été libre de faire la musique qu'il souhaitait et ce sans entraves, il faut garder à l'esprit que l'autoproduction est une réelle mise en danger. Et, une fois de plus, Tony Chauvin, toujours accompagné de Ti Yann Février, pérégrine encore autour de sa guitare en quadriphonie qui englobe la batterie comme pour mieux la servir. Pour autant, Recueil du mal montre aussi une évolution dans la musique de Percevalmusic. Si on ressent toujours cette persistance du rock progressif (King Crimson en tête), il y a aussi une ouverture sur le jazz assez flagrante comme sur Cicumterrestre ou Odysseus. Un jazz qui rappelle les longues nuits insomniaques et ces musiciens maudits et torturés qui même touchés par la grâce ne parvenaient pas à devenir complètement humains une fois les instruments posés. Ici, Percevalmusic nous emmène au bout de la nuit, en contemplant ce Recueil du mal non pas comme une émanation d'une quelconque diablerie mystique mais bien comme une exploration de l'espace et des profondeurs. Il ne faut pas prendre ce que fait Percevalmusic à la légère ni même le sous-estimer. Il faut voir dans ce troisième essai comme une musique introspective qui n'a de sens que si on se couper de toute humanité pour ne se concentrer que sur la sienne. Après Viescolaire et Dormir Sommeil !, Tony Chauvin nous montre encore qu'il est d'une autre planète et que rien ne le fera redescendre sur terre sans une bonne raison.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 28-04-2014

A voir également :

http://www.tonychauvin.com/

?>