.:.Chronique.:.

Pochette

RLW & Srmeixner

Just Like a Flower When Winter Begins

[Monotype Rec::2013]

|01 Blumen für den Prachtjungen|02 Old Hearts Rejuvenated|03 Gummidorf (Simply Happiness)|04 The Man with the Sunglasses|05 Alle (Everyone)|06 Wishing to Be Entertained|07 Definition (Konsumation)|08 Gummidorf|09 Seligkeit|10 Spassbremse|11 Definition (Degustation)|

Certains projets tiennent parfois à pas grand chose. Une phrase, une sensation, une expérience... Ici la collaboration entre RLW aka Ralf L.Wechowsky de P16.D4 et Srmeixner aka Stephen Meixner de Contrastate était, à la base, concentré autour de deux morceaux réalisés par les deux protagonistes et qui sont « l'émanation d'une pièce commune » (The Man with the Sunglasses de RLW et Wishing to Be Entertained par Srmeixner). Cependant, cela aurait pu s'arrêter là mais les deux hommes ont décidé d'aller plus loin en poussant leur avantage. Au delà d'une expérimentation plus classique ce qui est à l'origine de ce disque est une discussion entre les deux hommes autour du schlager. Qu'est-ce que le schlager ? Le schlager est un style musical que l'on rencontre surtout dans les pays du nord de l'Europe et qui s'apparente grosso modo à ce qu'on appelle par chez nous la « variété » mais dans une veine plus proche de Patrick Sébastien que Vincent Delerm, voyez-vous. Autant dire que c'est insupportable. Et même si ce genre musical est tout autant insupportable à RLW et Srmeixner, il leur est venu l'idée de détourner le schlager afin de l'utiliser dans leurs compositions. Tout le processus est d'ailleurs retranscris dans les notes de l'album. Ce qui y est mis est le dialogue qui s'est instauré entre les deux artistes et qui montre comment pendant trois ans ils ont fait évoluer leurs travaux. Bien sur, ici, le schlager est transformé, dilué, malaxé, distendu, maltraité. Il n'y est pas omniprésent mais récurent et il est comme un élément dans un ensemble d'une musique expérimentale où l'orientation musique concrète fait jeu égal avec le sampling et des textes déclamés d'une façon quasi monotone et neutre. Autant dire que ce n'était pas gagné d'avance et il faut raisonnablement plusieurs écoutes pour se familiariser avec comme une rencontre improbable entre les musiques dites cérébrales, voire élitistes et les musiques populaires (pour ne pas dire populistes...). Quoi qu'il en soit, c'est un choix assez étonnant de la part des deux hommes et ce n'était franchement pas gagné d'avance. Il n'en demeure pas moins que Just Like a Flower When Winter Begins a un caractère assez décalé qui peut aisément perturber mais qui n'est pas sans intérêt.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 27-04-2014

A voir également :

http://www.monotyperecords.com/

?>