.:.Chronique.:.

Pochette

Cherry, Neneh

Blank Project

[Smalltown Supersound::2014]

|01 Accross the Water|02 Blank Project|03 Naked|04 Spit Three Times|05 Weightless|06 Cynical|07 422|08 Out of the Black (feat.Robyn)|09 Dossier|10 Everything|

Si Neneh Cherry nous était revenu en 2012 en compagnie de The Thing (trio composé de Mats Gustafsson, Ingebrit Haker Flaten et Paal Nilssen-Love) pour un album de reprises (Ornette Coleman, Suicide, Martina Topley-Bird, MF Doom, The Stooges...) qui lui même succédait à quelques apparitions de ci, de là (CirKus, Gorillaz). Mais, un disque avec son seul nom sur la pochette, clairement, ce n'était plus arrivé depuis l'album Man. 1996... C'est dire si cela date. Alors pourquoi revenir ? Pourquoi, maintenant ? The Cherry Thing n'était-il qu'un tour de chauffe ? En tout cas, ce retour sur les feux de la rampe n'est pas le fruit du hasard et le déclencheur à été un drame familiale comme on en vit fatalement tous. Le décès de sa mère, Moky Cherry, a été mal vécu par Neneh et c'est par le biais de la musique qu'elle a pu remonter la pente. Ce fut d'abord The Cherry Thing et, aujourd'hui, Blank Project. Ce n'est donc pas un caprice qui l'a fait revenir mais bien le besoin d'exorciser la douleur due à la disparition d'un proche. Pour Blank Project elle se présente seule. Enfin presque, puisqu'elle est entourée de Four Tet à la production. Une rencontre improbable comme on les aime. On ne sait pas vraiment ce qui a provoqué cette rencontre mais on sait que Neneh Cherry n'a jamais été avare d'expériences nouvelles et celle-ci est une prise de risque comme l'a toujours aimé une Neneh Cherry qui semble plus forte que jamais et se moquant des affres du temps. Parce que oui, un disque comme Blank Project est terriblement moderne et n'apparaît pas comme une resucée mal digérée qui ressemblerait à un cabotinage de bas étage. Non, Neneh Cherry ne s'est pas trompé en s'acoquinant avec Four Tet. Elle a visé juste et cela se ressent dans ces chansons sobres, directes, efficaces et d'une pureté qui vous touchent le cœur avec une rare justesse. Si Blank Project signe son vrai retour, c'est un coup de maître que vient de réaliser la dame qui va fêter cette année son cinquantenaire. On n'hésite pas de parler de miracle en ce qui concerne Blank Project et Neneh Cherry parle même d'  « instants magiques ». Nous ne sommes pas loin de la vérité. Blank Project est une véritable claque, un moment aussi suave que percutant qui vous laisse volontiers à genou. Tout, ici, semble couler de source et ce avec des moyens volontairement réduits. Neneh Cherry et Four Tet (on n'oubliera pas non plus le duo RocketNumberNine avec qui elle a initié le projet et qui joue sur tous les morceaux) vont à l'essentiel avec une précision redoutable. Et redoutable, ce disque l'est bien. Nous avons sans doute là le meilleur de Neneh Cherry et il serait malheureux de laisser filer un pareil déluge d'émotions...

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 11-04-2014

A voir également :

https://www.facebook.com/nenehcherryofficial

?>