.:.Chronique.:.

Pochette

Krohn/Jestram/Lippok

Dear Mister Singing Club

[Distillery::2013]

|01 Metall|02 Der Zug am Liebe|03 Imagine This|04 Unvermeidliches|05 Red nicht umm sinn rum|06 Ihr könnt alle bei mir schlafen !|07 Über die Klebrigkeit von Sprengstoff|08 Unter bann|09 Gasherd Anzünden|10 Wann kommst du zurück|11 Bye Bye Maassalama|12 Baby sein|13 Halalalalya|

Bernd Jestram et Ronald Lippok ne font pas que jouer dans Tarwater. D'ailleurs, pour un musicien, n'avoir qu'un seul projet doit être terriblement ennuyeux et passablement frustrant. Il n'est pas étonnant que, au gré des rencontres, des types comme Jestram et Lippok s'évadent du corps de Tarwater pour vivre d'autres expériences. De toute façon, Tarwater, plus ou moins mis en sommeil (leur dernier opus date de 2011 : Insisde the Ships), cela laisse tout le loisir à s'aventurer vers de nouveaux horizons. Et il y en a bien un nouveau et celui-ci s'appelle Alexander Krohn. Cet ancien punk anarchiste de la frange est-allemande est un artiste pluridisciplinaire qui s'est notamment distingué dans la littérature autant que dans la musique. D'ailleurs pour ce projet, les trois hommes ne se sont réellement penchés que sur la musique. Les textes, eux, proviennent essentiellement d'écrivains et paroliers allemands dont les renommées n'ont guère dépassé les frontières de nos voisins Germains. En tout cas pas à notre connaissance. Mais peu importe, cela n'est que secondaire dans le fonds. Ce qui est intéressant c'est d'entendre, dans le cas présent, ce que le trio a pu faire des textes choisis. Dear Mister Singing Club dévoile alors une musique sensible, artisanale, poétique et défiant l'imaginaire. Chaque morceau est comme un conte qui nous est raconté par des personnages sans âges doué d'une connaissance sur le monde et sur la vie qui semble sans limite. Volubile, fait de bric et de broc, d'interférences amusantes et de mélodies entêtantes, ce disque raconte les choses de la vie avec décontraction en multipliant les ressources. Dear Mister Singing Club est un vrai album à tiroir qui révèle son lot de surprises sur chacun des titres. C'est avec ce genre d'expérience que l'on voit que littérature et musique font bon ménage et qu'avec un tant soit peu d'idées on peut faire quelque chose de réellement enthousiasmant. Mais qui peut sincèrement en douter aujourd'hui ?

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 04-04-2014

A voir également :

http://www.distillerypress.de/

?>