.:.Chronique.:.

Pochette

Winter by Lake

Wooden Spirits

[Travelling Music::2014]

|01 Night Birds|02 The Darkest Hour|03 The Fall|04 Old Tree|05 Odd Fish|06 Our Curse|07 Wooden Spirits|08 Dead Man's Bones|09 The War Is Over|

Avec Stories From Birds and Horses on redécouvrait un Nicolas Cancel sous un nouveau jour qu'on voyait comme une manière de passer à autre chose après l'aventure CancelN. Aujourd'hui il ne s'agit plus de tourner la page mais bien de continuer à construire l'identité d'un Winter by Lake qui nous avait déjà séduit avec son premier album. Qu'en est-il à présent ? Nicolas Cancel est-il encore au même niveau ? Est-il passé à un stade supérieur ? Evolue t-il dans le bon sens ? C'est toujours ce genre de questions quand on suit un artiste. Et c'est ce qui est le plus intéressant. Voir comment quelqu'un est capable d'avancer dans son art que ce soit en bien ou en mal. Et heureusement pour nous Nicolas Cancel n'est pas de ceux qui se reposent sur leurs lauriers et est toujours en quête d'une certaine forme de perfection. Et, de toute façon, comme la perfection n'est pas de ce monde et même si cela peut paraître vain, cela vous pousse à aller de l'aller pour ne serait-ce que pouvoir l'effleurer. Dire aujourd'hui que Winter by Lake en est proche ce serait aller un peu vite en besogne. Cependant, l'effort réalisé n'est pas anodin et mérite qu'on y prête une oreille attentive. Au-delà d'une qualité d'écriture qu'on lui connaît et qui ne faiblit pas, Nicolas Cancel avec l'aide d'Harris Newann, s'est largement penché sur une masterisation qui est à des années lumières de la recherche de la performance outrancière. Wooden Spirits est un album sobre et claire qui se laisse porter par une douce mélancolie automnale. On a beau s'appeler Winter by Lake ce n'est pas pour ça que l'on veuille vraiment atteindre les froideurs hivernales. Dans une tradition très americana teintée de saveurs électroniques, Winter by Lake atteint non pas la perfection mais une certaine vérité. Une vérité dans le ton qu'il adopte mais aussi dans la profondeur même de ses chansons. Encore une fois, comme il a pu le faire sur Stories From Birds and Horses, il est dans cette justesse qui fait de lui un artiste aussi touchant qu'indispensable. Il est de ceux qui n'ont pas besoin d'être un virtuose ou un accumulateur de gros sons pour toucher la corde sensible. Nicolas Cancel joue avec ses propres moyens et il en tire le maximum. Ce n'est certainement pas pour faire illusion. C'est juste que le bonhomme connaît ses limites mais aussi parce qu'il sait que c'est aussi un chemin tout aussi gratifiant que n'importe quel autre. En ce sens, Wooden Spirits est une belle réussite de folk moderne.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 12-02-2014

A voir également :

http://www.winterbylake.com/

?>