.:.Chronique.:.

Pochette

Lacuna

Talk on the step

[Babel::2012]

|01 Mariposa|02 Talk on the Step|03 Wowge|04 Digame|05 A Bit of Light|06 Nights of Sober Solitude|07 Shortcomings|08 Missing|

Il est assez rare que l'on est à traité de jazz dans les colonnes de Liability. Et pourtant il y en aurait des choses à dire contrairement à ce que pourraient penser les plus jeunes générations qui estiment souvent que le genre est un peu comme le latin, une musique morte. Bien au contraire, le jazz est encore bien vivant et s'offre régulièrement des cures de jouvence. Quoi qu'on en pense, le jazz ne s'est pas refermé sur lui même et reste une musique curieuse de tout et qui peut se révéler tout autant insouciante que cérébrale ou d'une légèreté bucolique. Lacuna est un peu dans cette dernière catégorie. Les britanniques n'explorent pas les bas fonds et encore moins les recoins les plus tordus du genre. Ils s'évertuent à faire vivre un jazz un peu satisfait de lui même, content d'être là et qui se veut fluide et bien portant. Lacuna n'a pas vocation à être novateur. C'est juste un jazz à la cool, assez classique, tout en rondeur où la variété des instruments (flûte, guitare, basse, batterie, cuivres) fait ici merveille. Pour autant, être classique dans la forme n'empêche aucunement de faire quelque chose de beau et de recherché. En ce sens, Lacuna ne se repose pas sur ses lauriers ou ne se contenterait pas de recopier ce qui a été fait avant. Ce quintet joue sans complexe avec une technicité tellement caractéristique au jazz. Certes, Talk on the Step ne vous rendra pas fatalement insomniaque mais il peut aisément vous réconcilier avec un genre qui souffre encore aujourd'hui de nombreux clichés parfois un peu grotesque. S'écoutant avec une facilité déconcertante, Talk on the Step est aussi un disque pour mélomane averti sans être pour autant dans une forme élitiste qui pourrait vous exclure si vous n'êtes pas du sérail. Une bonne pioche donc, pour un label assez méconnu par chez nous mais qui mérite une attention particulière.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 25-01-2014

A voir également :

http://babel-label.bandcamp.com/

?>