.:.Chronique.:.

Pochette

Suzanne'Silver

Deadband

[Radio Is Down::2012]

|01 Green Ocean Breezer|02 United States of England|03 Wave a Surfer Waits|04 Y|05 N-ice|06 Barabolero II (My Right Shoulder Skin)|07 Lady Carpenter|08 La Santa|

Parfois, il vaut mieux un album court qu'un disque trop long dont la moitié des titres sont inutiles. Dans cet optique, les italiens de Suzanne'Silver ont très bien compris ce qu'ils avaient à gagner à ne pas faire de remplissage. Et de toute façon, ce groupe purement math-rock est parfaitement dans la logique du genre qui ne laisse paraître aucune fioriture et qui ne s'embarrasse pas de détails superflus. Et il faut bien dire que pour un premier album, Suzanne'Silver a mis la barre assez haute. En effet, Deadband est irréprochable et est dans cette excellence math-rock qui nous est si cher alors que le genre semble avoir un peu de mal à trouver un nouveau souffle. Pourtant, ce n'est pas les bons disques qui manquent et celui-ci en est un exemple frappant mais, il semble qu'on se désintéresse un peu des groupes comme Suzanne'Silver les reléguant dans une sorte de seconde division qui n'intéresserait que les plus extrémistes. L'embellie de ces dernières années n'aura été que passagère. Mais, bon sang de bois, pourquoi devrions nous mettre de côté des groupes aussi aventureux et qui ne se laissent jamais aller aux pires compromis ? Suzanne'Silver, dans un math-rock tordu comme il se doit où vient se mêler free jazz et délires dada/noise, se donne les moyens de ne pas passez comme d'affreux vendus. Et comment le pourraient-ils ? Ils n'ont aucune pression, ne doivent rien à personne et, comme beaucoup de groupes de math-rock, ils n'ont pas grand chose à perdre. Ce n'est pas une musique de désespérés mais bien un effort particulier qui allie plaisir et une idée précise de ce que doit être l'intégrité rock post-hardcore. En ce sens, Suzanne'Silver a commis le hold-up parfait. Deadband ne manque de rien, il va à l'essentiel et nous fait profiter d'une maîtrise qui s'allie à une tension tout à fait jouissive. En gros, le math-rock n'est pas mort et n'est même pas agonisant tant qu'il y aura des groupes comme Suzanne'Silver. Ceux qui veulent tuer le genre ce sont simplement ceux qui tentent de l'ignorer.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 22-01-2014

A voir également :

http://suzannesilver.bandcamp.com/album/deadband

?>