.:.Chronique.:.

Pochette

Sad Riders, The

Lay your head on the soft rock

[Gentlemen Records::2003]

Le soft rock du chanteur de Favez a maintenant un nom : The Sad Riders. Avec des membres de Chewy et de Magicrays (attention au circuit fermé), il produit ici un album solo d’une justesse imparable. Cette voix utilisée par l’emo rock fougueux de Favez trouve la tranquillité sur cet album.

Le premier titre « The plans and the high roads » est une magnifique balade pop acoustique, qui sans être réellement accrocheuse, et sans avoir un refrain qui trotte dans la tête, donne des frissons dans le dos. La justesse de la voix et la douceur des instruments donne cette impression de « chamber pop acoustique » ; d’un disque intime, de compositions écrites à 4 heure du matin, dans une sombre chambre d'ado aux murs décorés de posters des Get up kids et de The promise Ring.

La suite est plus influencée country, ce qui permet de rapprocher « The Sad riders » à un Ryan Adams ou à un Jesse Malin. Toujours très peu de production, les chansons parlent d’elles mêmes et n’ont pas eu besoin de trop de retouches. « Past the belvedere » est si agréable... et tout le reste de l’album passe facilement...on ne peut vous souhaiter que de trouver cet album un jour, et de l’écouter tranquillement.

note : 8.5

par dorian, chronique publiée le 16-09-2003

?>