.:.Chronique.:.

Pochette

Tomat

01-06 June

[Monotreme::2012]

|01 CE-2|02 Radio|03 Donaticomet|04 Soyuz|05 Jupiterasteroid|06 Montgolfier|07 Lovelyplace|08 Venus|09 1984|10 Soyuz11|11 Titan|

Quand on fait parti d'un groupe comme Namb qui ne suscite pas vraiment l'enthousiasme général (et il n'y a pas que nous à le dire) il faut parfois se poser les bonnes questions. Faut-il continuer dans un groupe qui ne mène nulle part ou se dire qu'une expérience solo n'est peut-être pas un mal ? Si on est conscient de ses possibilités, il n'y a pas à hésiter une seule seconde. Et c'est probablement ce qu'à du se dire Davide Tomat qui avait sous le coude quelques bonnes idées qu'il ne pouvait pas mettre en pratique avec Namb. C'est armé d'une simple guitare et d'un matériel électronique qu'il s'est enfermé pendant six jours pour enregistrer ce disque, conçu pour être une bande originale de film imaginaire. Bon, présenté comme ça, on ne voit pas en quoi cela va spécialement relever le niveau mais il ne faut désespérer de personne et il y a souvent des artistes qui se révèlent en dehors du groupe dans lequel ils officient. Et ce sera le cas avec ce disque de Davide Tomat que l'on découvre sous un autre jour. Plus expérimental, plus tête chercheuse, dans une veine emo-core/ambient/noise/shoegaze mêlée à une pop spatiale et post-moderne, l'italien montre des capacités encourageantes à mille lieux de ce qu'on avait pu subir avec Namb. On y trouve alors un Davide Tomate plutôt inspiré, qui se sent investi d'une mission qui le pousserait à se transcender. De fait, ces six jours d'immersion totale dans le but de concevoir une musique plus proche de ce qui peut nous faire rêver et développer notre imaginaire qui, sans elle, n'est pas toujours aussi fertile qu'on le voudrait. En tout cas, 01-06 June offre des pistes plus qu'intéressante pour Davide Tomat qui, au-delà de se faire plaisir ici, peut légitimement estimer qu'il vient d'ouvrir une porte derrière laquelle s'étaient amassés tous ses fantasmes. C'est donc bien pour lui la piste à suivre.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 13-01-2014

A voir également :

http://davidetomat.com/

?>