.:.Chronique.:.

Pochette

Various Artists

Boys Noize presents : Dance Mania

[BNR::2013]

|01 Feadz - Go on Girl|02 Strip Steve - Bust Your Shit|03 Bart B More - Bounce|04 DJ Scholar - Simple Mane|05 Rynecologist - B.A.N. (Bust a Nut)|06 SCNTST - Change Dat Tape|07 DJ Funk - High Frenquency|08 Boys Noize & Housemeister - 1988|09 Harvard Bass & Pilo - Twerk Talk|10 Audionite - Trax-O-Matic|11 Bok Bok & Tom Trago - Silent G Safari|12 Pipes - Double Straxxx|13 BS1 - Whistle Jack|

Pour tout acteur de la musique électronique le nom même de Dance Mania résonne comme l'un des mythes de la techno-house de Chicago et, par extension, de Detroit. Le label de Jesse Saunders aura pendant plus d'une décennie l'un des fer de lance du genre avec l'inévitable Trax Records. Créé en 1986 le label avait cessé ses activités en 1999 après de bons et loyaux services. Mais comme on aime bien les résurrections, Dance Mania a été tiré de son long sommeil pour reprendre du service. Et tout le monde de crier son amour pour le label américain, de remercier tous les dieux de l'électronique et de se fendre de son hommage particulier. Pas sur qu'on ait vu autant d'engouement lorsque Mille Plateaux est revenu d'entre les morts. Il faut dire que ce dernier est nettement moins funky. Quoi qu'il en soit on voit apparaître nombre de compilations célébrant, outre Dance Mania, cet âge d'or de la musique électronique symbolisé par des villes comme Chicago et Detroit. Ici c'est bien le label Dance Mania et c'est Boys Noize Records qui s'y colle. Sous forme d'album tribute, la plupart étant des intervenants sont déjà des sociétaires du label allemand, il s'agit ici de faire « à la manière de » ou, du moins, de donner sa propre vision de ce qu'à pu engendrer Dance Mania depuis si longtemps. Assurément, on ne fait dans la finesse et ça tabasse sec. Mais ce n'est pas vraiment le plus important parce que c'est le côté purement jouissif et dancefloor qui est mis en avant ici tout en mettant en lumière une signature sonore et une forme musicale tentaculaire qui, force est de constater, ne se démode pas. On prendra un plaisir immense à être envahie par une douce folie en écoutant les morceaux de Feadz, Strip Steve, BS1, Pipes, Boys Noize & Housemeister ou SCNTST qui, avec le reste de leurs camarades, font ici un sans fautes. Et c'est dans ce genre de tribute que l'on se rend compte à quel point la musique électronique, même celle qui est dédiée pour les dancefloors, n'est pas mineure. Ceux qui le pensent encore auront de plus en plus de mal à justifier leur position.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 17-12-2013

A voir également :

http://boysnoize.com/

?>