.:.Chronique.:.

Pochette

Son Lux

Lanterns

[Joyful Noise::2013]

|01 Alternate World|02 Lost it to Trying|03 Ransom|04 Easy|05 No Crimes|06 Pyre|07 Enough of Our Machines|08 Plan the Escape|09 Lanterns Lit|

La pochette de Lanterns a beau être d'une grande sobriété il n'en demeure pas moins que l'on reste sur notre séant à son écoute. Autant le dire tout de suite pour enlever tout suspense inutile. Déjà sur We Are Rising nous savions que nous n'avions pas affaire avec n'importe qui. Ryan Lott poursuit son œuvre avec un éclat qu'on espère ne jamais voir s'éteindre. Et il n'est pas prêt de s'éteindre quand on voit ce qu'il est capable de faire sur Lanterns. Alors que l'on pouvait s'attendre à quelque chose de sombre. La pochette et le titre ne pouvait que laisser penser à une musique qui, cette fois, avancerait dans la pénombre. En fait, c'est tout le contraire qui se passe. Son Lux continue de faire ce qu'il a toujours fait avec un immense talent. Disque enjoué et brillant, Lanterns ne révélera donc pas la part obscure de Ryan Lott. Peut-être que le bonhomme a voulu brouiller les pistes mais, en somme, il ne fait que rester lui même. Et c'est tant mieux car si Lanterns est la suite logique de ses deux premiers opus, ça ne peut raisonnablement déranger personne. Il ré-emploie ici, peu ou prou les mêmes recettes, en invitant des gens triés sur le volet (Gem Club, Bon Iver, Dirty Projectors, The Antlers, DM Stith...) tout en développant une musique qui lui est toute particulière. D'ailleurs plus on écoute Son Lux, plus on se dit que c'est ce qu'aurait peut-être fait Michael Nyman si il s'était mis au format pop. Drôle d'idée me direz-vous mais elle n'est pas si ridicule que cela.

Ryan Lott développe des idées que Nyman aurait très bien pu avoir. Bien sur, le spectre musical de Son Lux ne s'arrête pas là et il est un peu plus vaste. Suffisamment en tout cas pour qu'on ne le suspecte pas de piller à droite, à gauche, les idées des autres. Non, l'univers de Son Lux n'appartient qu'à lui seul et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il est sur une très bonne dynamique. Ainsi, Lanterns se révèle être du même niveau qu'un We Are Rising et il serait malencontreux de dire le contraire. Juste dans toutes ses formes, Lanterns n'a pas de défauts majeurs, Ryan Lott ayant assez d'intelligence pour ne pas mettre dans ses disques des titres secondaires. Tout est bon à prendre chez lui et le remplissage ne fait pas parti de son credo. La magie est donc toujours au rendez-vous et quand on achève l'écoute de Lanterns on se sent assurément plus léger. Et pour ne pas quitter ce sentiment de légèreté il est plus que conseillé de mettre le disque en boucle. Il n'y aura pas de lassitude ou d'overdose. On touche juste à une musique qui se suffit à elle même et qui est sûrement ce qui se fait de mieux en ce moment. Ni plus, ni moins.

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 10-12-2013

A voir également :

http://music.sonluxmusic.com/

?>