.:.Chronique.:.

Pochette

Lucid Dream, The

Songs of Lies and Deceit

[Holy Are You Recordings::2013]

|01 Hows Your Low When You're Low Alone ?|02 Glue (Song for Irvine Welsh)|03 Love in my Veins|04 Heartbreak Girl|05 Heading for the Waves|06 In Your Eyes|07 A Mind at Ease Is a Mind at Play|08 The Twilight End|09 Sweet Hold on Me|

Naïvement, je croyais que Jesus and Mary Chain était réservé à des gens de ma génération ou à peu près. Avec The Lucid Dream, combo britannique, on peut se rendre compte que les frères Reid ont pu toucher des jeunes bien plus jeunes. Enfin, on est en droit de le penser. Oui, parce que d'une manière plus vaste c'est bien dans ce qu'on appelle le néo-psychédélisme que se repaît The Lucid Dream. Mais comment ne pas penser à Jesus and Mary Chain quand on écoute ce Songs of Lies and Deceit ? C'est absolument impossible de faire autrement. En même temps c'est un petit peu dans l'air du moment que de revenir à un genre qui n'arrête pas de renaître de ses cendres. Si on s'est déjà essayé à ce style on ne sera pas étonné de ne rien apprendre de vraiment nouveau avec The Lucid Dream. Là encore, et comme de nombreux groupes, les anglais se bornent à rester sagement dans les codes qu'impliquent le genre. Cela ne va guère plus loin et on se console comme on peut avec la qualité globale des morceaux. Parce que, heureusement, The Lucid Dream ne se loupent pas dans l'écriture de leurs chansons et sur ce qu'ils veulent dégager. En soi et dans l'absolu, Songs of Lies and Deceit est un disque on ne peut plus correct et délectable. Bien sur il faut aimer le son fuzzy, les voix pleines d'échos, les guitares un peu noise. Si vous n'êtes pas réfractaires à cela et que vous ayez eu à apprécier des groupes comme Jesus and Mary Chain ou, plus récemment, The Raveonettes, ça peut passer assez facilement. De toute façon on ne peut pas vraiment leur jeter la pierre. Songs of Lies and Deceit tient quand même la route même si aurait préféré que la chose soit un peu plus pimentée. On ne peut pas tout avoir non plus. Alors gardons chez The Lucid Dream ce qu'il y a de meilleur. Le reste sera peut-être pour une autre fois.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 03-11-2013

A voir également :

http://theluciddream.bandcamp.com/

?>