.:.Chronique.:.

Pochette

Ghost Outfit

I Want You to Destroy Me

[Sways Records::2013]

|01 Too Soon|02 Switch|03 Waste|04 _|05 Sleep |06 Words|07 Lexicon|08 I Want Someone Else|09 Killuhs|10 What You've Got|11 Kids|

Les enfants de The Fall sont nombreux. Bien plus qu'on ne le pense. Avant, on avait bien des groupes comme Art Brut qui semblaient avoir repris le flambeau mais force est de constater que l'influence de Mark E.Smith (il ne faut pas non plus oublier le rôle de Brix, son ex-femme, dans l'histoire du groupe) n'est pas négligeable et qu'elle a eu tendance à s'étendre ces dernières années alors même que The Fall est toujours en activité. Il faut dire que leurs dernières publications sont toutes excellentes. Il n'est donc pas étonnant de voir des gens s'en réclamer ou, à défaut, s'en inspirer. On peut prendre le cas de Ghost Outfit par exemple qui, bien qu'il essaye de brouiller les pistes avec des intonations shœgaze et des mimiques à la My Bloody Valentine, ne parvient pas vraiment à cacher sa familiarité avec le groupe de Manchester. Ce n'est peut-être pas flagrant tout le temps mais les clins d'œil ne sont pas rares non plus. I Want You to Destroy Me ne peut évidemment pas se résumer à cela et il y a dans ce disque une multitude de pistes qui permettent de placer Ghost Outfit en dehors de tout parrainage trop voyant. Mais, me direz-vous, le parallèle avec The Fall n'est quand même pas aussi évident que cela quand on écoute I Want You to Destroy. Peut-être pas sur la forme comme nous l'avons vu puisque le duo aime prendre des chemins de traverse mais bien sur une philosophie commune. En effet, Jacq Hardman et Michael Benson ont cette volonté de bâtir un post-punk frontal, urgent et prolo-intello qui sait hurler sa rage sans prendre de gants. Ce n'est pas forcément sexy, cela n'a pas l'ambition de plaire dans les chaumières des ploucs de base lobotomisés par des décennies de musiques avariées et cela n'a certainement pas la vocation de respecter les formes d'un rock devenu trop conventionnel qui est rentré dans la norme. Avec une formule simple à base de batterie et de guitare malpropre, Ghost Outfit se la joue électron libre et délivre une musique noise et percutante qui avance fièrement en semblant dire : « je vous emmerde tous ! ». En cela, il y a vraiment un gros rapport avec The Fall. Et si vous ne voyez toujours pas c'est qu'il n'y a plus grand chose à espérer de votre côté...

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 22-10-2013

A voir également :

http://ghostoutfit.bandcamp.com/

?>