.:.Chronique.:.

Pochette

Zola Jesus

Versions

[Sacred Bones::2013]

|01 Avalanche (Slow)|02 Fall Black|03 Hikikomori|04 Run Me Out|05 Seekir|06 Sea Talk|07 Night|08 In Your Nature|09 Collapse|10 Vessel|11 |

Ce n'est pas par esprit mégalo (quoique) que Zola Jesus s'est mise en tête de refaire ses propres morceaux en version acoustique avec un quatuor à cordes. A l'origine de ce disque une performance pour le Guggenheim de New York pour laquelle Nika Roza Danilova a été amené à collaborer avec le sorcier Jim Thirlwell plus connu sous le nom de Fœtus. Et les cordes, Thrilwell, ça le connaît. Récemment encore, il officiait dans l'un de ses projet, Manoreixia, qui est porté vers la musique contemporaine et les orchestrations à cordes. Ici, il met son expérience au profit de Zola Jesus et personne ne s'en plaindra beaucoup étant donné le résultat. Parce que oui, Versions n'est pas un caprice grandiloquent à la limite de l'écoutable qui ne servait au service que du seul égo de Zola Jesus. Le soulagement est d'autant plus grand est que Versions n'est vraiment pas bouffi d'arrogance. Cela en est même surprenant. C'est sans doute l'effet d'une formation resserrée en quatuor qui offre une plus grande proximité avec l'auditeur. Ces versions proposées par la jeune femme et, par extension, JG Thirlwell ont gardé cette grandeur d'âme qu'on leur connaissait déjà dans leur forme originelle. Ce qui change ici c'est bien cette sobriété, cette plus grande immédiateté montrant que les morceaux de Zola Jesus touchent souvent juste et qu'ils n'ont certainement pas usurpé leur réputation. En parlant de réputation, avec ce disque, Zola Jesus ne fait que renforcer la sienne. Le seul fait qu'un personnage haut en couleur comme JG Thirlwell puisse s'intéresser à son travail est un signe qui ne trompe pas. En ce sens, Versions est à tous points de vue une belle réussite tout simplement parce que les deux entités que sont Zola Jesus et l'homme Fœtus se sont parfaitement entendu sur ce qu'il fallait faire. Il n'y a pas besoin de long discours, cela s'entend tout simplement.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 15-10-2013

A voir également :

http://zolajesus.com/

?>