.:.Chronique.:.

Pochette

Floating World, The

The Wood Beyond the World

[Cyclic Law::2013]

|01 In a Land of Silver Rain|02 Amidst the Wild Wood|03 An Omen of Song Comes With the Wind|04 Where You Wait|05 Beneath the Desert Solutide of the Sky|06 To Lay Flowers at His Feet|07 Stars and Gleaming Leaves|08 As Ghosts Are Said to Do|

Cyclic Law serait-il le refuge de tous les iconoclastes de la terre ? Bien sur que non, le label canadien ne peut pas décemment tous les accueillir. Malgré tout, Frédéric Arbour en héberge quelques uns et pas des moindre au risque de ne pas être toujours compris. C'est un peu le cas pour The Floating World qui ne fait pas toujours l'unanimité parmi les aficionados du label. Il faut dire que The Floating World un groupe de dark ambient pur et dur. Amanda Votta, Neddal Ayad et Grey Malkin tirent le nom de leur groupe du mot japonais « ukiyo » qui renvoie à la période Edo du Japon. A cela ils intègrent des considérations bouddhistes liées à « la nature transitoire de l'expérience humaine et de le caractère éphémère de l'existence ». La musique de The Floating World (Ukiyo donc) se nourrit de tout cela et développe ainsi une sorte de mysticisme qui dénote assez largement du dark ambient dit classique. Ici, l'électronique ne tient pas une place prépondérante à contrario des instruments acoustiques et la trame des morceaux se rapproche sensiblement à un ensemble d'haïkus qui forment un lien sensible entre eux. De fait, l'univers de The Floating World ne s'appréhende pas de la même manière de ce qui est généralement édité chez Cyclic Law. Et c'est tant mieux car on aurait trouvé dommage que le label soit trop uniforme et orienté dans une seule et même direction. En tout cas, The Wood Beyond the World est le genre de disque hors du temps qui ne peut que s' écouter religieusement. Il ne peut d'ailleurs en être autrement pour saisir toutes les subtilités abstraites de ce disque qui évolue lentement comme pour bien comprendre le sens de notre présence dans cet univers. Tout ici est fait pour que l'on se sente détaché des aléas du monde moderne. The Floating World est peut-être incompris par certains mais son aura se distingue de celle des autres de par sa capacité à aller et à s'interroger sur le sens des choses. Leur musique est dès lors sans doute plus difficile d'accès mais elle n'en est pas moins intéressante mais encore faut-il se donner les moyens de la comprendre.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 09-10-2013

A voir également :

http://thefloatingworld.bandcamp.com/

?>