.:.Chronique.:.

Pochette

Atom TM

HD

[Raster-Noton::2013]

|01 Pop HD|02 Strom|03 I Love U|04 The Sound of Decay|05 Empty|06 Riding the Void|07 Stop (Imperialist Pop)|08 My Generation|09 Ich bin eine Maschine|

Tout le monde sait à quoi ressemble la pop électronique. Mais qu'est-ce que la pop en haute définition ? Un prolongement à ce qui a déjà été élaboré, une suite logique et incontournable ? Il y a sans doute un peu de cela. Pour autant pour Atom TM n'invente pas un nouveau concept, il donne juste son idée de ce que peut être aujourd'hui la « pop artificielle ». Et celle-ci, inévitablement, renvoie à ces créateurs de toutes choses que furent Kraftwerk. On ne mesure pas encore assez combien ce groupe a compté dans l'imagerie et la conceptualisation d'une pop synthétique. Ces hommes machines, électroniques jusqu'à la plus infime des terminaisons nerveuses, ont posé toutes les bases sinon popularisé un genre alors considéré comme plus que mineure voire méprisé ou tout simplement ignoré. Malgré le succès planétaire de Kraftwerk, il aura fallu encore de nombreuses années avant que le genre ne soit définitivement passé dans les mœurs. Atom TM est alors une sorte de relais dans ce disque. Il dresse un panorama d'une musique qui est bien plus chaleureuse qu'il n'y paraît et au-delà de l'influence omnipotente d'un Kraftwerk on y sent également des emprunts à des groupes comme Depeche Mode ou The Normal qui, eux aussi, auront marqué l'Histoire. On notera aussi la présence de personnes qui nous sont plus contemporaines et qui auront été tout autant d'une importance capitale pour la musique électronique. Ainsi, Jamie Lidell, Alva Noto ou Marc Behrens mettront la main à la pâte pour un HD résolument fun mais aussi très inventif. Atom TM démontre ici à quel point la pop électronique s'améliore au fur et à mesure des évolutions technologiques et qu'elle peut tout aussi bien s'adapter à toutes les sauces. Atom TM ne donne ici que quelques exemples, quelques possibilités comme sur le très groovy I Love U où intervient le plus naturellement du monde Jamie Lidell ou en reprenant le plus gros standard des Who à savoir My Generation. Le musique électronique s'adapte, évolue, mute. C'est son credo et comme il est dit dans Pop HD : « c'est infini »...

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 07-10-2013

A voir également :

http://www.atom-tm.com/

?>