.:.Chronique.:.

Pochette

Three Second Kiss

Tastyville

[Africantape::2013]

|01 Caterpillar Tracks Haircut|02 The Sky Is Mine|03 A Catastrophe Outside|04 Maya|05 Vampirized|06 Don't Dirty My Heart|07 Cut the Nerve|08 In Winter, the Sun Shines Over the Bridge|09 Mood Red|

A l'époque de Long Distance les membres de Three Second Kiss nous avouaient qu'ils préféraient les morceaux court, que l'immédiateté du stop and go était l'essence du groupe, et que rallonger les morceaux risquait de surcharger les auditeurs. C'était un choix qui pouvait se comprendre mais qui, au fil du temps, n'a pas vraiment résisté chez les italiens. En effet, avec Tastyville, Three Second Kiss a quelque peu changé son fusil d'épaule et s'est mis à rallonger ses morceaux au risque, justement de perdre tout le sens de ce qu'ils avaient fait auparavant. Il n'est pas question de leur en vouloir car le propre d'un groupe est bien d'évoluer sinon il se zombifie assez rapidement ou alors il faut qu'il soit très fort (et ils ne sont vraiment pas nombreux dans ce cas). Mais changer pour changer ce n'est pas forcément non plus une solution, surtout si on ne sait pas où l'on va. On ne fera pas l'affront à Three Second Kiss de leur dire qu'ils font n'importe quoi ou qu'ils tâtonnent. Non, entre Long Distance et Tastyville il y a quatre bonnes années et le groupe a eu tout le temps pour mûrir son propos. De fait, on ne peut croire que Tastyville soit le fruit du hasard mais on ne peut s'empêcher de se poser quelques questions à son sujet.

Donc, oui, les morceaux sont plus longs mais ils gardent tout leur essence math-rock. Un peu trop même. Three Second Kiss s'est engagé dans un rock de plus en plus algébro-mathématique, anguleux à l'excès, usant de variations qui font souffler le chaud et le froid sur des morceaux qui finissent par susciter l'ennui. Pourtant, en live, Three Second Kiss reste un groupe passionnant et irréprochable ce qui laisse un petit goût amer pour ce disque. Dans le fonds Tastyville n'est pas vraiment mauvais, il est juste différent de ses prédécesseurs et a sans doute tendance à trop s'intellectualiser. On perd alors sur le côté frontal pour gagner en bavardage mélodique. Est-ce que l'on est gagnant dans l'affaire ? Pas toujours et on a l'impression que Three Second Kiss est passé à côté de l'essentiel. A trop vouloir se compliquer la tâche, le groupe n'est pas parvenu à se rendre indispensable cette fois-ci. Three Second Kiss a tenté le coup mais n'a pas entièrement convaincu. C'était le risque...

note : 6

par Fabien, chronique publiée le 02-10-2013

A voir également :

https://myspace.com/threesecondkiss

?>