.:.Chronique.:.

Pochette

Lanza, Jessy

Pull My Hair Back

[Hyperdub::2013]

|01 Giddy|02 5785021|03 Kathy Lee|04 Fuck Diamond|05 Keep Moving|06 Against the Wall|07 Pull My Hair Back|08 As If|09 Strange Emotion|

De l'avis de quelques-uns ce premier album de Jessy Lanza (dont on ne sait presque rien si ce n'est qu'elle est canadienne et qu'elle est produite par l'un des Junior Boys à savoir Jeremy Greenspan) est ce à quoi doit ressemble la pop synthétique moderne. Soit. En tout cas, Jessy Lanza s'inscrit dans une tendance qui est en train de recycler le R'n'B pour lui donner un tout nouveau visage qui, à l'image de ce disque, est clairement plus sensuel. Alors qu'on jetait tout notre fiel sur un genre maniéré et qui était bien souvent caricatural (le R'n'B français pour ne citer que lui...), avec des chanteuses comme Jessy Lanza on en viendrait presque à lui trouver des vertus. En fait, la transformation est tellement étonnante qu'elle a réussi a gommer tout le caractère pompier qui rendait le R'n'B assez pénible à écouter. Il est sans doute encore trop tôt pour dire si un disque comme Pull My Hair Back est l'incarnation de ce qui nous attends pour les prochaines années. Ce qui est certain c'est qu'une tendance se dessine, que Jessy Lanza n'en est pas à l'origine et qu'on peut s'attendre à tout et n'importe quoi.

Pour le moment, Pull My Hair Back, mine de rien, joue de grâce, de sensualité et d'intelligence électronique. Et puis, franchement, Jessy Lanza a cet avantage certain de ne pas vocaliser à mort et sait rester humble et intimiste. En ce sens, la canadienne n'est sûrement pas une performeuse mais elle se fond parfaitement dans cet univers moelleux et limite vaporeux qu'elle a elle même voulu. Alors qu'on y croyait qu'à moitié, on se laisse peu à peu convaincre par une artiste qui n'est manifestement pas là que pour le décorum. Par sa souplesse et sa capacité à donner les intonations justes, Pull My Hair Back est une leçon de pop moderne. Enfin, on ne sait si on doit encore parler de pop dans le cas présent. Ce disque fait appel, on l'a vu, a des influences bien plus larges et ce qui est réalisé ici est une œuvre bien plus raffinée et subtile qu'il n'y paraît. On peut regarder Jessy Lanza d'un air un peu curieux et dubitatif mais avec ce premier album elle fait une entrée des plus remarquée et ce avec le label Hyperdub qui montre que c'est vraiment la structure en forme du moment.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 01-10-2013

A voir également :

http://www.hyperdub.net/

?>