.:.Chronique.:.

Pochette

Slow Earth

Latitude and 023

[Autoproduit::2013]

|01 Indentify|02 Self-Formed Intro|03 Self Formed|04 My Pride|05 Change Nothing|

Quand on vous envoie un disque en provenance d'Ukraine avec, dans le colis, des bonbons on se demande si on ne tente pas de vous amadouer. Non, jeunes gens, il ne saurait être question de m'acheter même si j'aime beaucoup les bonbons. Quoi qu'il en soit Slow Earth mérite quand même notre attention et ce pour plusieurs raisons. La première c'est qu'on n'a pas trop l'occasion de parler de groupes qui viennent des pays de l'est et aussi, et c'est la raison principale, parce que ce premier ep autoproduit est très loin d'être ridicule. Fort bien mixé et masterisé par Dan Leffler (qui a déjà sévit pour de très gros noms), cet effort introductif peut paraître un peu prétentieux ou avoir des tendances grandiloquentes mais Slow Earth est dans un état d'esprit de conquête et pour ce faire le groupe se donne les moyens de réussir. Cela ne veut pas dire que les ukrainiens (enfin on pense qu'ils le sont mais rien n'est moins sur puisqu'on murmure qu'ils seraient probablement suédois...) sont d'épouvantables opportunistes qui ne voient dans la musique qu'un accès à la célébrité. Certes, ce disque est fort bien construit. Certes, on peut avoir des doutes sur ce que pourrait devenir Slow Earth à savoir une machine pour les stades avec des chansons héroïques qui répondraient trop bien à des critères définis longtemps à l'avance. Pour autant, Slow Earth n'en est pas encore là et si le résultat de Latitude and 023 est on ne peut plus propre c'est surtout que le groupe est dans un soucis de perfection. En fait, cet ep est plutôt prometteur mais il ne présage de rien. On craint à ce qu'ils se laissent aller à la facilité. D'un autre côté ce disque donne aussi de bons signaux. C'est à eux de choisir la bonne voie. Faire une musique qui leur ressemble ou céder aux sirènes d'un mainstream trop pompier. Ainsi même si Latitude and 023 est bien dans ses baskets on attend d'en entendre un peu plus et de voir le groupe évoluer.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 23-09-2013

A voir également :

http://www.slowearth.se/

?>