.:.Chronique.:.

Pochette

Pixel

Mantle

[Raster-Noton::2013]

|01 Line Level|02 Steel Tape|03 Plump Bob|04 Brown Shirt|05 Nesting Screen|06 North Arrow|07 Ericson Sandstone|08 Mantle|

En écoutant Mantle, quatrième album de Jon Egeskov sous le nom de Pixel, je n'avais qu'un nom en tête, celui de Pan Sonic et surtout leur album Kulma à l'époque où ils s'appelaient encore Panasonic. Dès lors on se demande si cela vaut le coup d'aller plus loin quand on sait, à peu de choses près, ce qu'il va y avoir sur ce disque. La réponse est quand même oui parce que quand on apprécie Pan Sonic, on écoute jusqu'au bout ce disque de Pixel même s'il reproduit les mêmes schémas, le même genre de séquences et la même couleur sonore. Ainsi, Mantle est construit sur un principe minimaliste où le rythme et le glitch ont une importance prépondérante. En somme les principes édictés quelques seize ans plus tôt. On n'en voudra absolument pas à Pixel qui n'est pas le premier à nous faire le coup et personne n'en sera vraiment dupe. Le moins qu'il puisse faire dans ce cas c'est de faire les choses avec tact et sérieux. A ce niveau, Jon Egeskov n'est pas décevant et nous délivre un Mantle plus qu'honorable.

Il n'y a pas, donc, de regrets à avoir ou se sentir exaspérer. Pixel est ici clairement dans l'exercice de style mais il s'applique à convaincre que sa musique n'est pas un calque grossier. Solide, clinique à souhait, agréablement oppressant mais aussi robotiquement dansant, Mantle touche le plus souvent juste. En fait, il n'y a pas réellement d'ennui quand on écoute ce disque même si l'on sait que le genre a plutôt tendance à développer des caractéristiques psychorigides. Cependant, il est tout aussi évident que ce n'est pas avec ce type de disque que l'on va voir évoluer les musiques électroniques abstraites. On perpétue un ici un savoir faire sans se dire qu'il faudrait peut-être passer un nouveau palier afin que tout cela puisse vivre un peu plus. Mais non, le sujet semble inépuisable et c'est peut-être ce que s'est dit Jon Egeskov qui produit avec Mantle un album techniquement impeccable mais qui manque cruellement d'originalité. Ce qui ne veut pas dire que l'album est mauvais pour autant, mais ça on le comprend aisément en jetant une oreille attentive dessus.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 22-09-2013

A voir également :

https://soundcloud.com/pixelmusic/sets/pixel

?>