.:.Chronique.:.

Pochette

Dodos, The

Carrier

[Polyvinyl::2013]

|01 Transformer|02 Substance|03 Confidence|04 Stranger|05 Relief|06 Holidays|07 Family|08 The Current|09 Destroyer|10 Death|11 The Ocean|

Plus le temps passe, plus The Dodos se réduit à la portion congrue. Si le groupe était passé en trio à l'époque de Time to Die, il n'est plus aujourd'hui qu'un duo. Mais The Dodos a des circonstances plus qu'atténuantes. En effet, Christopher Reimer de Women, qui était venu renforcer le groupe après le départ de Keaton Snyder, est décédé de manière subite dans son sommeil à l'âge de 26 ans. Evidemment, cette disparition n'a pas été sans effet sur The Dodos et sur Women. De manière tout à fait naturelle, Carrier a été largement dédié à la mémoire de Chris Reimer. Coïncidence, la dernière fois qu'on avait croisé la route de The Dodos c'était pour l'album Time to Die. Quatre ans plus tard on les retrouve dans le deuil et un album forcément chargé par le souvenir d'un musicien que tout le monde s'accordait à trouver talentueux. Il est difficile de passer à côté de cela quand on se met à écouter Carrier. Et quel autre meilleur moyen pour Meric Long et Logan Kroeber afin de rendre hommage à Chris Reimer que d'être fidèle à eux mêmes et de réaliser un album qui leur ressemble ? Il n'y en a sûrement pas d'autres. Carrier est alors cette incarnation de cette indie-pop limpide, volubile, rayonnante et qui n'est pas aussi sérieuse qu'elle en a l'air. The Dodos, tout au long de leur histoire, se sont évertués à relever ce défi incongru d'être dans la constante recherche de la chanson parfaite. C'est comme essayer de trouver le Saint Graal. On s'en approche toujours mais on ne fait que l'effleurer. Pourtant The Dodos n'ont jamais démérité dans sa mission et pour Carrier c'est la même chose. On traverse ce disque mi-bucolique mi-épique en éprouvant une joie immense. Une joie qui nous confirme que malgré les événements le groupe ne s'est pas désuni et qu'il est allé puiser au plus profond de lui même pour ciseler onze morceaux émouvants et éclairés. The Dodos ne donne pas l'impression d'être à genoux mais bien plus vivants que jamais. Carrier ne sera peut-être pas un disque évident pour tout le monde mais le gros avantage des américains c'est de ne jamais être dans le poncif pop. A vous aussi de savoir les apprécier et de sortir de vos habitudes.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 27-08-2013

A voir également :

http://www.dodosmusic.net/

?>