.:.Chronique.:.

Pochette

Takamasa, Aoki

RV8

[Raster-Noton::2013]

|01 Rythm Variation 1|02 Rythm Variation 2|03 Rythm Variation 3|04 Rythm Variation 4|05 Rythm Variation 5|06 Rythm Variation 6|07 Rythm Variation 7|08 Rythm Variation 8|

Depuis une bonne dizaine d'années maintenant Aoki Takamasa nous offre une musique électronique cérébrale souple et pour le moins dansante qui est parue chez les meilleurs dealers de la planète (Fat Cat, Progressive Form, Commons, Raster-Noton...). RV8 (les lettres r et v pour rythm variation et 8 pour le nombre de morceaux) s'inscrit dans le dynamique du bonhomme qui est loin d'être quelqu'un d'innovant mais qui sait être attrayant, réactif et toujours dans une optique d'une production léchée et impeccable. En ce sens RV8 est exemplaire délivrant des morceaux parfaitement exécutés et dépasse bien souvent l'aspect clinique que peut véhiculer le genre. Aoki Takamasa n'a jamais été de ceux qui plongent la tête la première dans le chloroforme. Il y a toujours quelque chose de chaleureux chez lui, de presque enfantin qui fait qu'on se surprend à sourire benoîtement en l'écoutant. Ca n'a l'air de rien comme ça mais un disque comme RV8 peut largement faire aimer au plus grand nombre une musique dites chirurgicale. Même si Aoki Takamasa n'est pas le premier à relever ce genre de défi on ne peut que louer sa régularité dans la qualité de ses efforts discographiques. On pourra toujours rétorquer que depuis le temps il a à présent une petite tendance à nous refaire le même coup à chaque album, on peut difficilement dire que l'on s'en lasse. Tant qu'il restera à ce niveau en faisant se rencontrer le glitch, l'IDM, la techno minimale et la deep house, on ne pourra pas vraiment vouloir lui couler les pieds dans un bloc de ciment. Cette énième livraison vient s'ajouter avec succès à ses précédents efforts qui, avec la décontraction qu'on lui connaît, ont fait de lui de quelqu'un de reconnu. Sans lui reconnaître la qualité de génie, son œuvre équilibrée et savante est tout à fait honorable. Ainsi RV8 ne fera que renforcer une discographie déjà riche sans vraiment la desservir. Pour le plaisir, donc...

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 26-08-2013

A voir également :

http://www.aokitakamasa.com/

?>