.:.Chronique.:.

Pochette

Sauvage, Tomoko

Ombrophilia

[Aposiopèse::2012]

|01 Amniotic Life 1|02 Raindrop Exercice 1|03 Mylapore|04 Making of a Rainbow|05 Jalatarangam Revisited|06 Amniotic Life 2|07 Raindrop Exercice 2|

Pour cette japonaise qui vit à Paris, le fait d'avoir vu Aanayampatti Ganesan à la cité de la musique a été un véritable déclic. Ce musicien spécialiste du jalatharangam a été le déclencheur de la démarche musicale de Tomoko Sauvage. Le jalatharangam consiste à mettre en place une série de bols de porcelaine ou de métal remplis variablement d'eau sur lesquels on tape avec des baguettes en bambou. Les sons qui sont alors dégagés par ces bols sont proches de ce que l'on peut entendre avec le xylophone ou le gamelan (encore lui...). L'idée de Tomoko Sauvage a été de remplacer les baguettes par un système de goutte à goutte alors que dans les bols elle aurait placé des micros hydrophones qui enregistrent l'impact des gouttes et l'ondulation de l'eau. Son concept artistique arrêté elle sort un premier disque en collaboration avec Gilles Aubry (Apam Napat) en 2008 mais entre 2006 et 2008 elle enregistre seule plusieurs pièces. Ombrophilia en est le témoignage et paraît une première fois en 2009 sur either/OAR. En 2012, c'est le label Aposiopèse qui réédite l'album en vinyle cette fois et avec un nouveau visuel. Mais l'essentiel est là, cette musique tonale, faite de ruissellement et d'ambiances irréelles. Même si l'idée vient d'une culture indienne, l'impression qui est donnée sur ce disque est que l'on est plongé dans ces jardins japonais où le temps semble suspendu à jamais. A chaque fois que ce genre de musique résonne à mes oreilles je pense irrépressiblement au film Gohatto (Tabou en frenchie) et à sa scène finale. Avec ce défilement tonal et volontairement irrégulier Tomoko Sauvage imprime un naturalisme musical apaisant. Voyage méditatif où l'aléatoire est le maître mot de la démarche de l'artiste, Ombrophilia est dès lors de l'ordre de l'intime, de l'introspectif, un regard complètement détaché du monde. Une belle démonstration de maîtrise mais aussi d'énergie créatrice où l'on voit que les possibilités sont infinies.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 25-08-2013

A voir également :

http://o-o-o-o.org/

?>