.:.Chronique.:.

Pochette

Electric Electric

Discipline

[Kythibong / Africantape / Herzfeld / Murailles Music::2012]

|01 Icon|02 La centrale|03 Neutra Tantra|04 Discipline|05 Pornographic Arithmetic|06 Exotica Today|07 xx2|08 xx1|09 Summer's Eye|10 Ulysses|11 Material Boy|

C'est sans risque maintenant que l'on peut dire que Discipline a été l'un des faits marquant de l'année 2012. A une très grosse majorité Electric Electric a été reconnu pour cela grâce à son deuxième album. Et croyez bien que c'est largement mérité. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il n'y a pas deux groupes comme Electric Electric. Vous pourrez cherchez, vous aurez du mal à trouver. Si jamais vous trouvez... Quoi qu'il en soit Discipline fait monter la tension d'un cran (voire de plusieurs). Dans la nébuleuse math-rock à la française, on ne peut guère nier que ce groupe soit le plus aventureux. Et pourtant, la concurrence est rude, très rude. On ne citera pas les autres groupes pour ne pas leur faire de la peine même si on les tient en haute estime. Electric Electric vient placer sa tête au-dessus de celles des autres, joue des épaules avec des morceaux dantesques, agressifs comme des chiens enragés et dangereusement épileptiques. Si on savait avec leur précédent disque (Sad Cities Handclappers) qu'ils étaient capables de grandes choses, Discipline nous permet de ne plus établir des hypothèses mais des certitudes.

De bout en bout Electric Electric est en mode assaut et n'ont de cesse d'envoyer leurs salves afin de nous mettre à genoux. La meilleure des défenses est l'attaque, ils le savent bien et misent par conséquent tout là-dessus. Pour autant, Discipline n'est pas un album au petit bonheur la chance, qui bénéficierait d'un gros coup de bol. C'est pour cela qu'il s'appelle Discipline, parce que c'est un album hautement maîtrisé, pensé et exécuté. En même temps cela reste un titre paradoxal car tout l'album est basé sur une sorte d'urgence, presque toujours au bord de la rupture ne craquant jamais pour ne pas verser dans le n'importe quoi, comme si la formation s'était lancée dans une course folle au mépris du danger. Mais, contrairement aux apparences, Electric Electric nous serre la vis et nous dresse au pas de course. Pas question de faiblir, pas question de se donner de l'air, l'objectif doit être atteint mais pas par n'importe quels moyens. C'est là qu'intervient la discipline, celle qui vous permet de ne pas faire d'erreur sans avoir à vous renier, celle qui vous permet de maîtriser ce que vous faites en vous rendant cent fois plus efficace. Alors oui, ils leur en aura fallu mais, en chemin, ils n'ont jamais perdu ce qui faisait l'essence même du groupe. C'est pour cela que Discipline est un grand disque, qu'Electric Electric est un grand groupe. Reste à savoir si l'on mesure pleinement la chance que l'on a. Pas sur...

note : 9

par Fabien, chronique publiée le 22-07-2013

A voir également :

http://electric.electric.free.fr/

https://myspace.com/electricelectricband

?>