.:.Chronique.:.

Pochette

Wookey, Michael

Submarine Dreams

[We Are Unique ! Records::2013]

|01 Somebody Golden|02 Monsters|03 When my Gonna Get my Gun|04 What You Deserve|05 Jesus Warm my Cacoa|06 All That's Left Is Blood|07 Fall on my Knees|08 Thumbs Up|09 My Leaky Heart|10 The Rack|11 Submarine Dreams|12 Flap|

Bon, je crois qu'on a globalement compris le truc. Fallait-il qu'on en rajoute une couche ? Le problème c'est qu'on risque encore d'en rajouter quelques unes alors que l'overdose a largement été atteinte. Mais bon, quand on tient un filon, autant l'exploiter jusqu'au bout et en soi quoi de plus normal. On appelle aussi cela l'émulation. Ca existe dans tous les genres avec tout son lot de (rarement) bonnes et de (souvent) mauvaises surprises. De fait, on ne peut pas reprocher à Michael Wookey d'essayer mais dans le genre musique folk/cabaret/bricolo/déglingué/lewiscarollesque on a mangé notre pain blanc depuis un bon moment. Un disque comme Submarine Dreams arrive un peu tard et peu paraître un peu agaçant par instants. Pourtant, le britannique a su très bien s'entourer avec les musiciens de The Hiddentracks ce qui n'est pas sans donner un certain poids à l'ensemble de l'album. Evidemment, pour ceux qui ne jurent que par ce style musical, certes original et qui n'est jamais sans imagination, Submarine Dreams est tout à fait dans les clous et a de nombreux atouts à faire valoir. On ne peut pas vraiment le nier mais est-ce que cela peut encore nous passionner alors qu'on nous a déjà gavé comme des oies avec des productions du même acabit pendant ces dernières années? Ce n'est pas certain et il apparaît qu'il faut prendre un peu de recul pour ne pas juger trop vite ou trop mal cet album. Cependant, même avec ce recul indispensable, on reste sur notre faim et le verdict est des plus implacables. Submarine Dreams est bien dans une démarche qui a du mal à se démarquer de ses contemporains. C'est un peu dommage car on sait que le bonhomme est plein de ressources mais l'enregistrement de ce disque s'est fait dans des conditions un peu particulières qui n'ont pas favorisé l'approfondissement des compositions. Même si Michael Wookey souhaitait quelque chose de « brut » avec des « erreurs » qui sont ici facilement perceptibles mais pas spécialement gênantes, bien au contraire, on ne voit pas bien ce que Submarine Dreams pourrait avoir de plus que les autres. On peut se satisfaire d'un album pas aussi surprenant que prévu mais qui dépasse quand même le minimum syndical. Cependant, la question qui se pose est de savoir si on doit s'attendre à autre chose de la part de Michael Wookey ?

note : 6

par Fabien, chronique publiée le 19-07-2013

A voir également :

http://www.michaelwookey.com/

?>