.:.Chronique.:.

Pochette

Gold Panda

Half of Where You Live

[Ghostly International::2013]

|01 Junk City II|02 An English House|03 Brazil|04 My Father in Hong Kong 1961|05 Community|06 S950|07 We Work Nights|08 Flinton|09 Enoshima|10 The Most Liveable City|11 Reprise|

Second disque pour Gold Panda et il n'est pas sur qu'il fasse l'unanimité. De toute façon, il est assez rare que cela arrive mais déjà quelques voix s'élèvent pour nous dire que ce Half of Where You Live n'est pas aussi bon que ce qu'on était en droit d'attendre. Est-ce la triste réalité ? Est-ce que Gold Panda s'est déjà trouvé un flingue pour se tirer une balle dans le pied ? N'exagérons pas s'il vous plaît. Il n'y a pas péril en la demeure, loin de là. Il faut dire que Lucky Shiner avait placé la barre assez haute et pour ceux dont la règle est d'être dans l'excellence tout le temps sinon tu ne vaux rien, il peut être compréhensible que ce disque puisse amener à se poser des questions. Mais pourquoi s'en poser ? Gold Panda se devait-il de faire un Lucky Shiner bis ? Rien ne l'y obligeait. Et quand bien même ce serait le cas on aurait encore trouvé à y redire du fait que le bonhomme n'aurait pas su se renouveler etc... C'est insoluble. Quoi que vous fassiez, il se trouvera toujours du monde pour vous montrer du doigt. Alors oui, Gold Panda prend un virage house et il s'y prend plutôt bien quoi qu'on en dise. La pâte du précédent disque n'a pas totalement disparue mais elle s'adapte ici à une nouvelle architecture. Derwin Panda déploie ici une palette sonore qui n'a pas à souffrir de la comparaison avec Lucky Shiner. Volubile, aéré, toujours en mouvement et offrant une facilité d'écoute plus que jouissive, ce disque a tout pour plaire si on est un tant soit peu amoureux des musiques électroniques qui vous font palpiter le cerveau. Half of Where You Live est clairement un disque enchanteur qui a décidé de ne pas s'enfermer dans des considérations trop élitistes. Certes, nous sommes également assez loin de ce que l'on pourrait appeler une musique populaire ou de masse mais Gold Panda ne ferme pas les portes et fait en sorte que tout à chacun puisse se sentir à son aise. Le tout fonctionne comme le meilleur des décontractants et même si on se doute que Half of Where You Live ne sera pas l'album le plus surprenant de l'année, il demeurera comme une belle bouffée d'oxygène.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 29-06-2013

A voir également :

http://www.iamgoldpanda.com/

?>