.:.Chronique.:.

Pochette

Papaye

Tennis

[Kythibong::2013]

|01 Peut-être si|02 Moquette Miroir|03 Totally Indeed|04 La maturité|05 Long Long Long Island|06 Grapes|07 Non mais vraiment j't'aime j'te jure|08 Sparrows and Pigeons|09 Europapaye|10 La cheminée|11 Super, marcher !|12 Monica Seles|13 Je suis caché sous ton pull|

C'est un choc. Pour qui a déjà vu Papaye en vrai de vrai, les voir tels qui sont présentés sur Tennis, c'est pour le moins surprenant. Rasés de près, coiffés comme des ingénieurs informaticiens ils sont là à des années lumières de ce à quoi ils ressemblent dans la vie de tous les jours. On était même pas loin de ne pas les reconnaître. Finalement, ça fait sourire et on reconnaît bien là leur sens de la dérision. Mais les choses sérieuses débutent quand on met le disque dans notre platine. Quoique... En fait, il n'a jamais été question pour Papaye de se prendre au sérieux et de regarder les gens de haut. Il suffit d'avoir vu un de leur concert pour se rendre compte que ce sont des personnes comme tout le monde et qu'ils tiennent à le rester. Et Tennis, comme La chaleur, est dans cet esprit un peu décontracté, vacancier, mais qui va à cent à l'heure sans se soucier de ce qui peut y avoir autour de soi. Si il y a du second degré (voire du troisième) dans l'approche de Papaye ce n'est pas sans raison. Prendre un titre comme Tennis en est une illustration supplémentaire. Ce sport de gentlemen (enfin depuis Jimmy Connors et John McEnroe on a quelques doutes quand même...) est complètement à l'inverse de ce que véhicule Papaye. Prendre le contre pied (d'ailleurs une arme imparable au tennis) c'est bien dans leur nature et vous ne pourrez rien y faire. Vous prendrez cette décharge d'adrénaline en pleine face et vous serez impuissant à essayer de l'éviter. Et pour quoi faire d'ailleurs ? Tennis, bien plus qu'une énergie brut, est un disque de math-rock des plus jouissif qui a l'immense avantage de ne pas lasser du fait de sa courte durée. De fait, pour Papaye, il n'y a aucune raison de retenir ses coups. Un peu comme Monica Seles. Cette marmule d'ex-Yougoslavie a préfiguré le tennis moderne dans les 90's en alliant tactique et puissance physique : le « boxing tennis » ou la recherche du KO. Papaye, dans le fonds, c'est un peu ça mais avec l'humour en plus, ce qui n'est pas négligeable. Alors, oui, Tennis, plutôt oui. Et, franchement, on a jamais autant pris de plaisir à se prendre une branlée.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 12-06-2013

A voir également :

http://friendlypapaye.bandcamp.com/

?>