.:.Chronique.:.

Pochette

Don Turbolento

Attack !

[Autoproduction::2012]

|01 What I CAN|02 Attack !|03 Tanzen Düsseldorf|04 Evil Heaven|05 Don't Talk|06 SMS in a Bottle|07 Don T|08 This Time|09 Desert Time|10 Mean It|

Don Turbolento ne fait pas dans la dentelle. C'est peu de le dire mais leur électro power rock est des plus jouissif. Et pour l'être il n'y a pas forcément besoin d'être dans le raffinement. A contrario, cela ne veut pas dire que l'on peut se permettre de faire n'importe quoi et que le grotesque aurait autant de valeur que ce que la dernière des décences pourrait accepter. Don Turbolento n'est pas du genre à tout accepter pour se faire remarquer mais leur but est aussi de ne pas être aussi prétentieux que bon nombre de leurs congénères. En cela, ils ont cet esprit décontracté, frondeur, amusant et amusé d'un groupe qui prend les choses comme elles viennent et qui a pris le parti de prendre du bon temps en faisant une musique construite pour faire bouger les corps mais sans pour autant prendre le costume d'amuseurs publics. Drôle de challenge. Et pourtant ils y arrivent bien. Pour preuve ce Attack !qui, de prime abord, ne casse pas pas trois pattes à un canard mais qui, très vite, se révèle être un disque assez malin. Suffisamment en tout cas pour que l'on comprenne que Don Turbolento n'est pas un groupe de plaisantins qui présente une musique creuse et dénuée de toute intelligence. Leur amour pour Yello (à cause desquels ils ont choisi le nom de Don Turbolento) montre qu'ils ont réussi à percer ce secret qui consiste à faire une musique supposée légère mais avec un fort contenu derrière. Ce n'est pas donné à tout le monde. Le duo italien se sert de sa vivacité comme de sa meilleure arme mais elle n'est pas la seule. On admettra aussi volontiers qu'ils savent écrire de très bonnes chansons. Et pas qu'un peu. Là-dessus, on ne pourra pas leur reprocher de ne pas être à la hauteur. Chacun des morceaux sont, en effet, d'une belle consistance et sont tous de véritables missiles qui sont difficilement arrêtables. Encore une fois on voit ici une formation resserrée qui parvient à faire des miracles et faire du volume sans perdre de vue la qualité des compos. Pour faire court, si voulez du fun, écoutez Don Turbolento. Vous n'avez pas le choix.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 09-06-2013

A voir également :

https://soundcloud.com/don-turbolento

?>