.:.Chronique.:.

Pochette

Prairie

I'm Not In Love I Almost Forget I Survived A Disaster

[Spank Me More ::2013]

|01 Red to Drive Me|02 Black Snow|03 Tigers Anyway|04 Veronica or Die|05 Scars in Heaven|06 Bitch|

Avec un nom pareil il aurait été facile de tomber bêtement dans le piège. Le réflexe quasi pavlovien a été d'associer le groupe Prairie à de l'americana, de l'art-folk bricolo fait par des musiciens qui encore de la paille dans les oreilles et ce sans s'être donné la peine d'écouter quoi que ce soit d'eux. Lamentable. Oui, parce qu'il suffit d'écouter les premières notes de cet ep pour comprendre l'erreur impardonnable qui a été la notre (et sûrement celle de quelques autres) quand on a eu entre nos pognes le petit disque promo qu'on nous a gentiment envoyé par voie postale. Prairie, qu'on se le dise, n'est pas un groupe folk. Mais alors pas du tout. Cette formation est même à des années lumières de tout cela. D'ailleurs, tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à un instrument acoustique leur est complètement étranger. Ici, n'intervient que tout ce qui est électrique ou électronique. Et Prairie n'évolue pas dans la prime douceur. Il y a une certaine violence chez eux mais qui ne tient pas forcément de l'affrontement. On peut trouver de la beauté dans la violence mais pas dans n'importe laquelle. Il faut lui pourvoir une certaine poésie, une richesse dans la brutalité et le bruit. Tout n'est pas parfait chez Prairie et on sent tout de même un manque de moyens, notamment dans la production (c'est peut-être volontaire après tout) mais on ne peut nier qu'il y a quelque chose chez eux qui n'est sans doute pas la plus originale qui soit mais qui tente de sortir des sentiers battus. Six morceaux divisé en deux parties. L'une dénommée Love, l'autre Disaster, disposant de trois morceaux chacunes, cet ep est pour le moins prometteur parce qu'il met d'emblée le groupe en danger. De ses influences cinématographiques (et uniquement celles-ci) Prairie en tire une musique singulière, directe, oblique, moderne, avec des teintes futuristes mais nous ne sommes jamais les pieds sur terre ni même dans une dimension normale. A n'en pas douter, Prairie est un groupe ambitieux et avoir les dents longues n'est pas forcément un défaut.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 01-06-2013

A voir également :

http://prairie.bandcamp.com/

?>