.:.Chronique.:.

Pochette

Ordo Rosarius Equilibrio

Make Love and War - The Wedlock of Roses & Equilibrium

[Out of Line::2012]

Alors qu'Ordo Rosarius Equilibrio revient sur le devant de la scène avec un nouvel ep (4play), il n'est pas inutile de revenir sur les débuts du duo composé de Thomas Pettersson et de Rose-Marie Larsen. En fait, ce disque est la réunion des deux premiers albums du groupe (Make Love and War : The Wedlock of Roses et Make Love and War : The Wedlock of Equilibrium) sortis originellement sur Cold Meat Industry. Cette mouture avait déjà connu une première édition au début des années 2000. Ici, on a tout repensé ou presque. Nouvelle pochette, remasterisation...comme une remise à neuf et cela a fait un peu de bien à ce qui semble être aux yeux de beaucoup comme l'œuvre maîtresse du groupe. En fait, les deux Make Love and War s'inscrivent bien dans la continuation d'Ordo Equilibrio et bénéficient d'un riche vécu. De fait, il n'y a pas de tâtonnement et on y retrouve globalement les critères principaux du néofolk qui ont été popularisé par Death In June et Current 93. D'ailleurs, à ce propos, Ordo Rosarius Equilibrio est sans nuances et la seule réelle originalité est le non chant de Thomas Pettersson et les thèmes abordés par le groupe. Quoi qu'il en soit, malgré cet académisme patent, les débuts d'Ordo Rosarius Equilibrio sont des plus réussis. Entre folk apocalyptique, résidus industriels et approches martiales, le duo a parfaitement posé les jalons de son développement futur. Même si tout n'est pas parfait, Ordo Rosarius Equilibrio a manifestement bien compris comment il fallait faire pour instaurer les ambiances adéquates qui impressionnent par une prestance quasi psychorigide. En fait, avec ce nouveau projet Thomas Pettersson a pris une nouvelle dimension, s'imposant définitivement dans la mouvance du dark folk. Il entérinera la chose avec Cocktails, Carnage, Crucifixion & Pornography qui s'élèvera au rang de classique du genre. En un sens, les Make Love and War le sont aussi même s'ils n'ont pas forcément une importance capitale si ce n'est pour le groupe lui même. Dans des ambiances quelque peu spartiates Ordo Rosarius Equilibrio trace et façonne son destin. Et celui-ci sera brillant.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 26-05-2013

A voir également :

http://www.ordo-rosarius-equilibrio.net/

?>