.:.Chronique.:.

Pochette

Heliport

Désarroi esthétique

[Hip Hip Hip::2011]

|01 Signal to Jersey|02 Waiting for the Frame|03 Postcard From the North|04 Patchwork of Black and White|05 Jerome Kerviel Is a Market Man|06 Polar Elsewhere|07 Rusted Icons|08 Désarroi Esthétique|

C'est bien de vouloir chanter en anglais. Il n'y a que les pisse froids pour estimer qu'il faut obligatoirement chanter dans sa langue d'origine. En fait, Heliport, on ne peut pas dire que ce soit leur fort. Au meilleur des cas tout le monde s'en fout parce qu'ici bas nous ne sommes quand même pas des champions de la langue de Shakespeare et quand bien même ce serait le cas, et à fortiori pour nos amis d'outre Manche également, cela peut avoir un certain charme. Cependant cela n'empêchera pas les sarcasmes et c'est un peu dommage car hormis ce petit « défaut » les rennais d'Heliport délivre un punk-emo-core assez efficace même s'il n'est pas spécialement surprenant. Désarroi Esthétique, leur premier (court) album, met les bouchées doubles pour ne pas se laisser distancer. Huit morceaux qui sont comme des uppercuts, des sprints explosifs qui gardent une bonne dose de naïveté. Mais le but d'un sprint c'est quand même de franchir la ligne d'arrivée en tête et Heliport n'a pas encore les jambes pour être devant tout le monde. Pour autant, ce Désarroi Esthétique n'est pas à la traîne et porte en lui de bonnes raisons de croire que le groupe a quelques atouts dans sa manche pour gagner en précision, en spontanéité, en tout ce que vous voulez pour qu'ils se mettent aux avant-postes. En attendant, Heliport est dans le rôle de l'outsider qui joue crânement sa chance. Pas sur que cela suffise à long terme mais pour le moment c'est largement suffisant.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 25-05-2013

A voir également :

http://heliport.bandcamp.com/album/desarroi-esthetique

?>