.:.Chronique.:.

Pochette

Anderson, Fortner

Annunciations

[Les Blocs Errants::2012]

|01 Ned Bouhalassa : 3 Out of Every 10|02 Andy Williams : Echo Chamber |03 Christian Calon : In the Time |04 Nicolas Bernier : Belly Into Fire |05 Martine Crispo : Talking T.Fortner |06 Chantal Dumas : It's a Small World |07 Alessandro Bosetti : It is Amazing (Gesualdo's Waterboarding) |08 Christian Kesten : Every Sunday Remix |09 John Berndt : Song for Fortner Anderson |

Alors que le slam a éclaté à la face du monde et pas forcément pour le meilleur (c'est le moins que l'on puisse dire) on a tendance à oublier l'importance du spoken word, mouvance antérieure et qui compte en son sein de grands noms comme Gil Scott Heron, Lydia Lunch, Timothy Leary ,Jello Biafra ou plus récemment Saul Williams. En fait, le spoken word a encore beaucoup d'adeptes mais il reste encore sous exposé et sous-estimé. Il faut dire, que bien souvent, le spoken word s'engage souvent sur les voies du domaine expérimental ce qui rend les choses tout de suite plus difficiles mais pas moins passionnantes. Fortner Anderson est quelqu'un qui est de cet ordre et qui est connu pour ses performances ainsi que pour son statut sur la scène montréalaise. Bon nombre de ses textes et de ses performances ont été gravé sur disques et Annunciations en est la dernière illustration. Un bel objet d'ailleurs puisque ce triple album est accompagné d'un livre qui est, lui, vendu séparément. Annunciations est tourne autour de trois poèmes qui sont basés sur des textes provenant de la NASA, de l'ONU et de la base militaire de Guantanamo. Pour donner un accompagnement sonore, voire une transformation de la voix de Fortner Anderson, on a fait appel à plusieurs compositeurs de musique concrète et électroacoustique. Chaque pièce (9 en tout et 3 sur chaque disque) est traité par un de ses compositeur avec, pour eux, une totale liberté de choix quant au à la forme qu'ils souhaitaient apporter aux efforts vocaux d'Anderson. Parmi eux, on peut citer des gens qui ont déjà une certaine notoriété comme Nicolas Bernier, Alessandro Bosetti ou Ned Bouhalassa. De fait, le résultat est assez inégal mais on a essayé ici de garder une certaine cohérence en équilibrant les forces sur chacun des disques. Il est à noter que dans le dépliant du disque chacun des compositeurs explique sa démarche par rapport aux textes d'Anderson ce qui permet de comprendre les différences entre chaque morceau. Il n'en demeure pas moins que le point commun à toutes ces lectures électroacoustiques est le minimalisme abstrait de chacune des pièces. Au-delà de cela il y a bien sur la voix de Fortner Anderson, froide, saisissante et profonde. Annunciations n'a rien de « musical » à proprement parlé mais il reste une belle illustration de ce que l'électroacoustique peut produire de mieux. L'association de Fortner Anderson avec ces différents compositeurs est une réussite qui n'est certes pas accessible à tous mais qui est largement satisfaisante pour ceux qui y sont initiés.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 14-05-2013

A voir également :

http://www.fortneranderson.com/

?>