.:.Chronique.:.

Pochette

Edible Woman

Nation

[Santeria / Audioglobe / Wild Love Records::2013]

|01 Heavy Skull|02 Safe and Sound|03 Psychic Surgery|04 A Hate Supreme|05 Cancer|06 Money for Gold|07 Nation|08 Call of the West / Black Merda|09 The Action Whirlpool|10 Will|

Voici donc la suite des aventures d'Edible Woman. En ce qui nous concerne ce sera le deuxième épisode que nous suivons mais les italiens en sont à leur quatrième chapitre. Si ils dégagent toujours une certaine classe, il n'est pas difficile de voir (ou d'entendre plutôt) que quelque chose a changé. Sur Nation, il y a certainement moins de tension, moins d'immédiateté mais il est tout aussi évident qu'Edible Woman maîtrise plus son sujet, se donne les moyens d'une production plus étoffée et construit mieux ses morceaux. Est-ce qu'on y gagne au change ? Assurément et plutôt deux fois qu'une. Edible Woman n'est pas devenu pour autant un groupe mollasson ou qui cherche à sécuriser sa musique. Bien au contraire,Edible est loin d'être le genre de groupe à s'installer confortablement dans ses pantoufles se contentant de faire de jolies petites chansons pour plaire au plus grand nombre. Si cela avait été le cas, ils auraient très vite perdu tout de leur intérêt. Nation, même si on perçoit ce changement dans la production, est un disque qui prend toujours des risques et qui n'a pas renoncé à puiser dans ses ressources pour ne jamais être dans la mièvrerie et le commun des mortels. C'est simplement qu'Edible Woman grandit et que ses besoins ne sont plus forcément les mêmes mais la volonté de ne pas prendre les gens pour des imbéciles est bien là. De fait, Nation n'est pas un album au rabais mais bien son opposé. Il n'y a rien à craindre à dire que nous avons là leur disque le plus abouti.

Ce n'est quand même pas rien. Edible Woman, poursuit sa course en avant et vieilli merveilleusement bien. L'intelligence de ce groupe se constate sur ce disque. Ils ne refont jamais les erreurs du passé et gardent les bonnes idées pour le mettre en exergue et les associer aux nouvelles. Il n'y a pas de calcul là dedans. Edible Woman se donne ainsi les moyens d'exister et ce au-delà du simple cercle des initiés. Ainsi les italiens ne réduisent aucunement le champs des possibles et donne des gages pour l'avenir. Nation est clairement un tournant pour le groupe mais n'est pas un album transitoire. La qualité des morceaux, qui n'ont rien perdu de leur caractère quelque peu sauvage, est là pour en attester. Edible Woman ne nous trahissent pas et, dans le fonds, est resté tel qu'ils ont toujours été. Ainsi, ils font plus que préserver l'essentiel. Ils poursuivent leur route tortueuse toujours en se frayant un chemin à travers tous les gens tendancieux qu'ils abordent. Le travail d'équilibriste atteint ici un autre niveau et c'est vraiment ce qu'il fallait déceler dans ce nouvel album.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 12-05-2013

A voir également :

http://ediblewoman.bandcamp.com/

?>