.:.Chronique.:.

Pochette

Lopez, Francisco

Untitled #244

[Sub Rosa::2010]

|01 Untitled #244|

A bientôt cinquante ans, on pourra dire que la carrière (et encore est-ce que sa démarche artistique est à considérer comme une carrière?) de Francisco Lopez a été plus que remplie. Outre une discographie solo plus qu'imposante, il aura aussi travaillé avec les plus grands (Pauline Oliveros, Maurizio Bianchi, Lawrence English, Steve Roden, Jorge Reyes, John Duncan, Peter Rehberg...). Si l'homme est mondialement reconnu ses œuvres sont toujours difficiles à aborder. Cette énième réalisation n'échappera pas à la règle. Untitled #244 est une expérience concrète, minimaliste et noise qui est entrecoupé d'un silence absolu. J'insiste sur ce point car, on a tous fait l'essai un jour où l'autre, même quand on veut éliminer tout bruit autour de soit on se rend compte que la chose est impossible. Il y aura toujours quelque chose, aussi infime qui soit qui viendra meubler ce silence que l'on croit imperturbable. Evidemment, ici, ce silence n'est pas naturel. C'est comme si Francisco Lopez s'était mis dans une pièce insonorisée et qu'il avait écrasé tous les sons autour de lui. Cette forme de silence est sûrement la plus inquiétante car elle suppose l'anéantissement de toute vie. Cependant, ce silence ne dure pas et les efforts noise et concret finissent par prendre le dessus pour un temps. Car oui, les deux se cèdent la place au fur et à mesure de l'avancée des débats. Tour à tour, le silence succède aux expérimentations sonores. Même si on pourrait le croire, ils ne s'opposent pas. Ils se complètent mais ne se confondent pas. Une fois de plus, Francisco Lopez ne rend pas les choses faciles mais chez lui ce sera toujours ainsi et il ne sera pas inutile de prendre le bon wagon. Sinon, ce n'est même pas la peine d'entamer quoi que ce soit avec lui. Mais si c'est le cas, vous apprécierez ici son souci du détail et un grain sonore de toute beauté. A ce niveau là, Francisco Lopez est imbattable.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 02-05-2013

A voir également :

http://www.franciscolopez.net/

?>