.:.Chronique.:.

Pochette

Visions of Trees

Visions of Trees

[Something in Construction::2012]

|01 Isolates|02 Turn 2 U|03 Disapeared|04 With You|05 Ocean Floor|06 Glass Rain|07 We're All Dust|08 Eternal Return|09 Everything Awaits|10 Endless Days of Youth|

Comme ça, de prime abord, Visions of Trees, duo électro-pop-trance composé de Sara Atalar et de Joni Juden, ne pète pas des briques. En fait, si on pouvait s'attendre à une surprise, Visions of Trees n'est effectivement pas un groupe qui impressionne. Avant même d'écouter ce disque, on se disait qu'un groupe qui est fan de Darkthrone, Joy Division, Mayhem ou The Prodigy, ça ne pouvait pas faire de mal. Là encore, semi-déception puisque ce que fait le duo n'a strictement rien à voir avec ce qu'ils écoutent. Dans un sens, c'est tout à fait honorable puisqu'ils ne se laissent pas influencer par leur background et qu'ils tentent d'avoir une démarche la plus naturelle qui soit. Ca devient tellement rare qu'on ne peut que les soutenir sur ce point là. Sur le reste, cela devient un peu plus délicat. Certes, ce premier album n'est pas une catastrophe et il faut le mettre dans le contexte du genre que le groupe explore. Proche de l'euro-dance, Visions of Trees n'est pourtant pas un disque qui démérite mais on comprend assez vite qu'il y a certaines limites que le groupe ne parviendra pas à dépasser et que certaines facilités techniques qui sont ici utilisées ressemblent désagréablement à ce qu'on entends dans les compilations estampillées fun radio. Ce qui les sauve, au final, c'est qu'il y a tout de même un fond d'écriture mélodique qui sauve l'ensemble, une Sara Atalar qui, mine de rien, se montre des plus séduisante et un sens de la nuance qu'on ne retrouve pas forcément chez les champions des dancefloors qui rameutent les gens qui n'écoutent rien. C'est peut-être la seule lueur d'espoir que l'on aperçoit chez eux. La légèreté pop qu'ils utilisent est souvent gâchée par cette structure sonore un peu dégoulinante et pas toujours du meilleur effet. On apprend toujours de ses erreurs dit-on. Espérons que Visions of Trees saura les repérer car, il y a sûrement mieux à faire et le potentiel est clairement là.

note : 5.5

par Fabien, chronique publiée le 25-04-2013

A voir également :

https://soundcloud.com/visionsoftrees

?>