.:.Chronique.:.

Pochette

Robert le Magnifique, Thomas Poli, Laëtitia Shériff

A Midsummer Night's Dream

[Idwet::2012]

|01 Changeling|02 Play the Game|03 Lullaby|04 Why Is You Cheek So Pale ?|05 Cupid Painted Blind|06 A Plain-Song Cuckoo Gray|07 Spring Summer Autumn Winter|08 A Midsummer Night's Dream|09 Donkey|

Clairement, le moins connu des trois reste Thomas Poli. Cet homme de l'ombre qui accompagne Dominique A n'est pas aussi connu que les deux qui l'accompagne sur ce disque mais il n'en demeure pas moins qu'il n'est pas le dernier venu. Après avoir fréquenté des gens comme Régis Boulard, Fred Vidalenc ou Daniel Pabœuf, il est devenu assez vite quelqu'un sur qui on peut compter en tant que musicien. Sa rencontre avec Robert le Magnifique et Laëtitia Shériff n'est pas vraiment une surprise. Ils font parti des gens qu'il devait forcément croiser un jour ou l'autre de par son vécu. Alors, faire un disque était le meilleur moyen de donner une vrai consistance à cette rencontre. Enfin, il faut être précis, A Midsummer Night's Dream n'est pas le premier essai du trio. Disons que Thomas Poli a déjà bossé avec Robert le Magnifique et Laëtitia Shériff. Déjà dans Oh Yeah Baby de Robert le Magnifique avait convié ses deux comparses du jour pour y apporter leur expérience. On pourrait même considérer ce A Midsummer Night's Dream comme un nouvel album du « magnificient bob ». Cela aurait été injuste étant donné le degré d'implication des deux autres et il apparaît normal qu'ils partagent ici l'affiche.

Ceci étant A Midsummer Night's Dream est aussi une œuvre de commande. En effet, ce disque est aussi la bande son de l'adaptation d'Un songe d'une nuit d'été de Shakespeare par David Gauchard. Si il s'agit de retranscrire quelque peu l'esprit de la pièce, il n'en demeure pas moins que cet album peut s'écouter librement sans avoir à l'esprit l'œuvre de Shakespeare. Est-ce le meilleur moyen ? Certains vous diront que non et qu'il faut obligatoirement l'associer à la pièce pour l'apprécier à sa juste valeur. En fait, rien n'est moins sur. Album principalement instrumental (Laëtitia Shériff ne chantant qu'assez peu ) A Midsummer Night's Dream peut donner des signes d'inégalité entre les morceaux. Ce sentiment s'estompe quelque peu au fur et à mesure des écoutes mais il demeure que certains morceaux sont plus faibles que d'autres. C'est un peu dommage car que quand on voit ce qu'est capable de faire le trio notamment sur un morceau aussi bon que celui qui donne son nom à l'album on se dit qu'il y avait sans doute moyen d'être un peu plus homogène. Pour autant, l'album reste très appréciable et se déguste comme un délicieux met de pop moderne. Sans non plus atteindre des sommets, le trio ne cherche pas à être trop compliqué. A Midsummer Night's Dream reste un album ouvert, avec ses qualités et ses défauts mais offrant un bon bol d'oxygène pour le moins rafraîchissant. Il n'y a rien d'étonnant à cela. On savait de quoi ils étaient capable et ce disque ne fait que confirmer tout le bien que l'on pense généralement d'eux.

note : 7.5

par Fabien, chronique publiée le 30-03-2013

A voir également :

http://laetitiasheriff.bandcamp.com/album/a-midsummer-nights-dream-by-robert-le-magnifique-thomas-poli-laetitia-sh-riff

?>