.:.Chronique.:.

Pochette

Blackburn, Manuella

Formes audibles

[Empreintes Digitales::2012]

|01 Vista Points|02 Switched on|03 Karita oto|04 Kitchen Alchemy|05 Cajón! |06 Spectral Spaces|

Manuella Blackburn a un cv long comme le bras comme, bien souvent, tous ceux qui évoluent dans la musique électroacoustique et/ou acousmatique. Bien qu'elle ait réalisé de nombreux travaux à travers le monde, Formes audibles est son tout premier album qui paraît sur l'un des labels les plus essentiel dédié à la musique électroacoustique. Composé de six pièces enregistrées entre 2007 et 2011, ce disque nous dévoile une créatrice hors pair. Il est toujours difficile de dégager quelqu'un par rapports aux autres créateurs tant ces derniers sont tous des spécialistes du son, de son organisation, de sa pureté, de sa perfection... Cela se joue sur pas grand chose, sur des détails mais aussi sur un esprit artistiques que les autres n'auraient pas forcément. Certains restent trop techniques ou trop ancré dans les pré-requis du genre pour prétendre accéder à un statut différent de rat de bibliothèque sonore. Manuella Blackburn tente ici, avec une certaine réussite, à s'extraire d'un académisme bon teint dont on a fait largement le tour depuis bien longtemps. Certes, Manuella Blackburn ne s'en échappe pas totalement mais elle propose des œuvres kaléidoscopiques qui n'hésitent pas à mélanger de superbes traitements électroniques à des instruments plus traditionnels. Formes audibles n'est évidemment pas un album facile d'accès et il est largement adepte des formes abstraites mais il y a une réelle volonté d'avancer et de fabriquer des univers foisonnants qui ouvre notre imaginations sur d'autres espaces. De fait, Formes audibles ne saurait être cloisonnée mais ce n'est pas non plus un album irraisonné. Tout y est assurément réfléchit, minutieusement préparé, enrichit à merveilles par un traitement d'une rare qualité. Œuvre fantasmagorique qui rend l'abstraction musicale attractive tout en se rapprochant du glitch, Formes audibles touche la perfection et met en lumière une Manuella Blackburn qui risque bien de faire reparler d'elle si elle continue dans cette voie.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 24-03-2013

A voir également :

http://www.manuella.co.uk/about.htm

?>