.:.Chronique.:.

Pochette

Greater Than One

G-Force

[Torso::1989]

|01 G-Force|02 Ich Liebe Dich Mein Prinz|03 Learn with Pleasure Knowledge Is Power|04 Black Magic|05 Alpha 5|06 The Man Who Lived in Books|07 The Ballet of the 3 Feathered Sardines|08 Why Do Men Have Nipples ?|

Greater Than One est la partie immergée de l'iceberg. Ce duo formé de Michael Wells et de Lee Newman est apparu en 1985 avec comme seul moyen de diffusion la cassette audio. C'est ainsi qu'ils éditent par leurs propres moyens leur premier album, Kill the Pedagogue (il sera réédité plus de dix ans plus tard sur Brainwashed) et qu'ils parviennent à se faire connaître. Et se faire connaître était une réelle obsession pour le couple. Pour autant, faire parler de soi ne veut pas dire être prêt à toutes les compromissions. Pour ne pas avoir à se renier et rester fidèle à leurs principes, ils pensent que le meilleur moyen de rester dans la course c'était de diversifier les projets et d'apparaître sous différents noms. Ainsi Greater Than One resterait le projet principal mais il se multipliera sous de nombreuses autres appellations qui, pour certains d'entre eux, seront sa propre continuation. En effet, le groupe ne sortira que cinq albums dont G-Force bouclera la série. Le duo continuera alors sous d'autres noms comme Technohead, GTO ou John and Julie. En gros, Greater Than One se déclinera en une bonne dizaine de projets différents qui paraîtront sur autant de labels notamment Warp.

Mais revenons à G-Force qui clôture le premier volet de l'aventure du duo. Issu de la scène techno-industrielle, Greater Than One est sûrement l'un des groupes les plus intéressant qui n'ait jamais existé dans ce registre. Usant magnifiquement du sampling avec un certain humour, Lee Newman et Michael Wells font aussi une musique qui est marquée par un certain radicalisme. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, nous sommes loin de tout extrémisme sonore ou d'une sombre volonté de faire une musique sérieuses et psychorigide. Le radicalisme de Greater Than One s'exprime dans le fait qu'ils essayent de faire une musique accessible tout en gardant un certain niveau d'exigence. Ainsi, G-Force est largement habité par de nombreux rebondissements, des structures mélodiques complexes mais fluides qui, avec le recul, semblent assez symptomatiques de ces années mais qui pourraient largement avoir leur place aujourd'hui. En somme, Greater Than One est le genre de groupe qui, bien que quasiment oublié de nos jours, est à revisiter d'urgence. G-Force prouve que l'industriel pouvait aussi prendre des atours plus dansants et plus amusant. Une forme de révolution en somme.

note : 8

par Fabien, chronique publiée le 06-03-2013

A voir également :

http://www.myspace.com/greaterthanone

?>