.:.Chronique.:.

Pochette

Sir Alice

Isle of You

[Pan European Recordings::2012]

|01 The First Stone|02 Faith Box|03 Jesus Made Taïwan|04 Héra feat. Nicolas Ker|05 Phantom|06 Holy Ghost|07 The Bird Sanctuary|08 Il Ragno feat.Colin Ledoux|09 U.F.O.|10 Sisters feat. Lydia Lunch|

Alice Daquet est en train de passer par les labels qui comptent. ?, son précédent disque était, en effet, paru sur Tigersuchi. Son dernier album, lui, est sorti sur Pan European Recordings. La jeune femme sait décidément choisir les endroits où sa musique pourra le mieux s'exprimer. Et tant mieux pour elle parce qu'elle le mérite amplement. En son temps, ? avait su nous impressionner par sa variété et son inventivité. On l'avait retrouvé incendiaire avec Viva & The Diva pour un ep détonnant. Un projet qui n'a pas été mis en sommeil puisque le groupe tourne toujours et prévoit même de sortir sous peu un album. Pour autant, Sir Alice se devait de continuer ses propres expérimentations solitaires. Et Alice Daquet est tout à fait femme à mener deux choses en même temps. Isle of You arrive à point nommé afin que l'on ne soit pas dans une trop longue attente. Mais, là, stupeur, Isle of You n'accroche pas autant que ce qu'on aurait pu croire. L'album commence un peu timidement avec un premier titre correct mais qui n'a rien d'extraordinaire. Pire, le second est, quand à lui, complètement inutile et désuet. Le troisième ne cesse de tergiverser et on ne voit pas bien où Sir Alice veut nous emmener. A partir de ce moment là, on se dit que les choses sont quand même mal embarquées. Mais, cela ne pouvait pas durer indéfiniment comme cela. Sir Alice, on le sait, n'est pas quelqu'un comme les autres comme on savait que le miracle pouvait survenir à tous moment. Et celui-ci intervient sur Héra où intervient Nicolas Ker de Poni Hoax. A partir de là, le venin de Sir Alice se propage comme auparavant, comme si les trois premiers morceaux n'avaient (presque) pas existé. Alors, comme expliquer leur présence ? A la limite ce n'est même pas à nous de le faire. Mais on peut essayer de comprendre. Alors on réécoute, encore et encore. On se rend compte que finalement que The First Stone tient la route même si on a connu mieux, Faith Box est définitivement une erreur et Jesus Made in Taïwan s'écoute mais se révèle assez indolore. Mais le reste, bon sang, tout le reste, c'est quand même tout ce qu'on attendait d'elle, une expérience rock non ordinaire qui n'a rien de linéaire. Ainsi, les disques de Sir Alice, et même Isle of You, c'est cette sensation de chaleur mais qui a aussi les vertus de la roulette russe. Ca passe ou ça casse. Et pour l'instant, ça passe encore et assez largement encore. Suffisamment en tout cas pour que Lydia Lunch vienne prêter main forte sur Sisters. Il y a des signes qui ne trompent pas.

note : 7

par Fabien, chronique publiée le 23-02-2013

A voir également :

https://www.facebook.com/pages/Sir-Alice/102303733179973?viewas=0&sk=app_201143516562748

?>